Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Installer soi-même les serrures d’une porte garantit la sécurité de toute la maison

Comment réussir à installer soi-même une serrure sur une porte en bois ? Selon le type de porte sur laquelle on désire travailler, ou selon le type de serrure à votre disposition, trouvez les réponses à cette question dans cet article. En effet, les indications qui vous sont fournies dans ce guide sont des informations complètes qui vous faciliteront la tâche. Et en plus, vous vous familiariserez avec des actions spécifiques au bricolage comme le traçage, le perçage, la fixation mais aussi à des spécificités sur la serrure comme le mortaisage, la têtière ou encore la gâche. La porte en bois est prise en exemple mais la méthode est aussi reproductible sur d’autres meubles tels que le placard ou le buffet de votre salon. Il vous suffira alors d’adapter vos futurs acquis en fonction de la situation. Dès lors, équiper votre porte d’une serrure n’aura plus de secret de vous. Il faut aussi savoir que des variantes des serrures abordées ici existent. Par exemple, les serrures multipoints qui disposent de plusieurs pênes pour ceux qui veulent plus de sécurité ou encore l’entrebâilleur.
Moustiquaire en bois ou en aluminium
Pour bricoler une moustiquaire chez vous, il vous suffit d’avoir les bons outils et de suivre le bon plan ...
Le chauffage par le sol
Le chauffage au sol utilise un système de tuyaux pour répartir la chaleur à travers toute la pièce. L’un de ...
L’installation d’un portier de villa
Installer un portier de villa ne nécessite pas une procédure difficile, si l’on suit quelques étapes ...

Tous les travaux de bricolage commencent toujours par une préparation rigoureuse. Cette préparation comprend aussi bien la préparation de la logistique nécessaire que la préparation technique. Ensuite, les détails relatifs à l’installation de la serrure proprement dite seront expliqués. Ils concerneront successivement la mise en place de la serrure à mortaiser puis celle de la serrure en applique.

Préparer le placement d’une serrure

Quelques outils vous seront indispensables pour l’ensemble des travaux qui vont suivre. Pour les travaux de mesure et de traçage, prenez un mètre à ruban, une équerre de menuisier et un trusquin. Celui-ci doit comporter deux pointes et des graduations. En ce qui concerne le perçage, munissez-vous d’une perceuse électrique comprenant un guide de profondeur échelonné, de forets, d’une scie-cloche et également de ciseaux à bois. Enfin, les travaux de finition vont nécessiter un tournevis, une lime de serrurier ainsi qu’une mini-scie à métaux pour accéder aux petites surfaces. Le reste du matériel, à savoir les vis de fixation, est normalement fourni avec la serrure. Un petit marteau est aussi à prévoir tout au long de l’opération. Ces instruments essentiels étant regroupés, il ne reste plus qu’à choisir l’équipement principal : la serrure.

Sachez qu’il peut s’agir d’une serrure à mortaiser, le type de serrure qui s’encastre dans la porte dont le trou où est placée la serrure s’appelle mortaise. Ce type de serrure est surtout destiné aux portes d’intérieur. Si vous souhaitez l’adapter aux portes extérieures, il est préférable de recourir à la serrure à cylindre. Le mode d’installation est identique mais à la différence près qu’elle est munie d’un cylindre de sûreté qui peut être changé indépendamment de la serrure. Dans le cas où la porte n’est pas assez épaisse pour la mortaise, le type de serrure adéquat serait alors la serrure en applique, également dénommée apparente. Quel que soit le type de serrure, elle est toujours dotée d’un pêne pour assurer la fermeture de la porte. Le pêne peut être dormant ou demi-tour. Le dernier point à considérer est le sens d’ouverture de la porte. Pour ne pas vous perdre, souvenez-vous juste que si l’ouverture a un sens identique à celle des aiguilles d’une montre, la serrure est techniquement appelée serrure « main droite », sinon, c’est une « main gauche ».

Poser la serrure à mortaiser

La hauteur standard pour fixer une serrure est de 105 centimètres, du sol jusqu’à l’entrée pour la tige de la poignée. En vous servant du mètre ruban, situez cette hauteur en apposant la serrure contre la porte puis marquez le contour de la serrure. Grâce à l’équerre de menuisier, ce repère peut être rapporté à la face de la porte où on mettra la mortaise. Puis, utilisez le trusquin de manière à déterminer le milieu du chant de la porte par rapport à l’axe vertical. En centrant précisément la serrure par rapport au milieu du chant tracé, vous obtiendrez l’épaisseur de la mortaise. Avant de transpercer pourtant, le guide de profondeur doit être ajusté car il faut tenir compte de l’épaisseur de la têtière, qui est la plaque métallique qu’on met sur le chant après la serrure, rajouté d’un jeu de 3 millimètres. Seulement après, le perçage peut être effectué prudemment pour éviter les dépassements. Passez ensuite d’un évidement brut de la mortaise à un affinement plus précis à l’aide des ciseaux de bois, tout en y introduisant fréquemment la serrure pour vérifier l’ajustement.

Dès que les dimensions de la mortaise sont correctes, vous pouvez placer la têtière au ras du chant. Après avoir tracé les marques de la têtière sur le chant, il vous reste à évider ce dernier pour que l’établissement de la têtière soit effectué sur le même plan que le chant. Mais pour pouvoir mettre la serrure et la têtière, la perforation de la porte doit être faite en vue d’installer la poignée et le cylindre de sûreté où vous utiliserez votre clé. Procédez en disposant la têtière au même niveau que le chant et la serrure juste après sur une face de la porte. Délimitez les endroits à trouer, puis dotez-vous d’une mèche à diamètre suffisamment grande pour autoriser les mouvements de rotation de la barre carrée de la poignée. La porte doit être totalement perforée à ces emplacements. Vous pouvez envisager des avant-trous au préalable. Vous pouvez arrondir les ouvertures avec la lime, si besoin est. Casez alors tous les éléments et vissez-les fermement pour ne pas abîmer la gâchette.

La dernière étape passe par la pose de la gâche. Cette dernière est une plaque métallique où les pênes vont s’encastrer pour bloquer la porte, sur la surface en bois du mur appelé chambranle. Comme astuce, mettez de la craie sur les deux pênes de la serrure, fermez la porte et tournez la clé et la poignée pour que les empreintes des pênes soient repérables. Alignez la gâche aux traces de craie sur le chambranle, la surface à excaver sera ainsi mise en évidence. Arrangez le guide de profondeur de la perceuse et perforez petit à petit à plusieurs reprises. Ensuite continuez avec les ciseaux à bois en vous assurant que les pênes et le bois ne se toucheront pas. Après, poser la gâche fait appel au même procédé que le positionnement de la têtière. Ce travail de précision est suivi de l’ancrage de la gâche, toujours par de longues vis. Dans le cas où les pênes et la gâche ne sont pas bien positionnés, il faudra limer avec prudence la gâche en se gardant de ne pas trop en faire pour que le vent ne fasse pas trembler votre porte. De même, la tôle de protection de la gâche peut être pliée pour préserver le coin de votre porte contre les frottements du pêne demi-tour.

Placer une serrure en applique

Cette serrure, contrairement à la serrure à mortaiser, se met sur la porte et non pas à l’intérieur de la porte. De ce fait, il est inutile de percer une mortaise. Quoi qu’il en soit, les vis de fixation et l’entrée du cylindre de sûreté exigent d’effectuer quelques perforations. Après avoir correctement marqué les axes à transpercer en plaçant le gabarit de la serrure sur la porte, on passe au perforage des cavités des vis de fixation avec une mèche à bois courante. Le perçage du passage réservé au cylindre nécessite cependant l’utilisation de la scie-cloche.

La mesure de la tige du cylindre est obtenue en la plaçant dans le trou et il est alors possible de le rapetisser à la bonne longueur avec la mini-scie à métaux. Il ne reste plus qu’à finaliser le travail en fixant les vis et le cylindre de la serrure. La mise en place de la gâche ne se fait pas de la même façon que pour la serrure à larder ou à mortaiser, étant donné que la serrure est extérieure. Effectivement, le chambranle doit généralement être un peu creusé avec les ciseaux à bois pour bien placer la gâche et le vissage s’effectue après, pour la fixation. Et comme pour celle de la serrure à larder, servez-vous de la lime pour que le jeu soit parfait.

 
Le chauffage électrique
Pour résister au froid de l’hiver, installez un appareil de chauffage électrique. Dans le choix de cet appareil, pensez aux diverses règles de sécurité et à vos besoins en énergie car l’appareil doit ...
Poser des tringles à rideaux
L’installation des tringles, les tiges cylindriques en métal ou en bois servant de support aux anneaux fixés aux extrémités supérieures du tissu formant le rideau, est assez simple mais requiert uen ...
La sécurité de la maison
Devenus de plus en plus accessibles, ces systèmes de sécurité sont également plus élaborés et les gammes de choix tout comme les performances évoluent sans cesse. Pensez également à rajouter un système ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures