Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Les précautions à prendre et les étapes à suivre pour installer un panneau électrique en toute sécurité et éviter ainsi les sinistres

Le changement d'un panneau électrique peut sembler une étape difficile, mais ce n'est pas le cas, si l'on suit quelques conseils de bases. Parmi les étapes les plus importantes, il y a l'emplacement, son isolation et les composants utilisés. La majorité des incendies domestiques ont une origine électrique, c'est pourquoi la sécurité est l'un des paramètres les plus importants. Parfois certaines personnes ont des difficultés à installer le panneau à cause du nombre de câbles, il suffit de le comparer à un circuit hydraulique qui distribuerait l'eau dans la maison. Ensuite, c'est beaucoup plus facile d'installer les différents câblages pour toute l'installation.
Réussir la motorisation d’un portail à vérins
Un moteur à vérins permet d’actionner par télécommande l’ouverture et la fermeture d’un portail. Il existe des ...
Installation de la réception satellite
Avec une bonne dose de persévérance, une bonne connaissance des principes de la réception satellitaire et un ...
Le circuit électrique apparent
La pose d’un circuit électrique apparent n’est pas difficile, si l’on suit quelques conseils de base. La pose ...

Le disjoncteur est le distributeur de l’électricité dans l’habitation, mais il joue également un rôle de sécurité s’il détecte une surtension ou un court-circuit. Après les disjoncteurs, il y a les coupe-circuits qui sont généralement constitués de fusibles qui sautent ou qui fondent en cas de panne. Les modèles anciens avaient des portes fusibles en porcelaine, ces derniers étaient constitués d’un simple fil de plomb qui fondait s’il y avait un court-circuit. Ensuite, nous avons le modèle à cartouche qui est constitué d’un cylindre en céramique qu’on doit remplacer en cas de dysfonctionnement. Mais tous ces modèles sont devenus obsolètes, et ne répondent plus aux nouvelles normes de sécurité.

L’interrupteur différentiel

De nos jours, le modèle le plus sûr est l’interrupteur différentiel, il est composé d’un simple interrupteur qui se déclenche en cas de tension anormale. Un simple coup d’œil suffit pour détecter quel en est en cause, et faire les réparations nécessaires. Ce type de modèle dispose d’un fusible intégré qui a une résistance supérieure à sa puissance d’ampères, ce qui garantit sa sécurité.

Changer son tableau de circuit électrique

Pour changer votre tableau électrique, voici les outils qu’il vous faut :

  • Une pince à bec
  • Un tournevis isolé et gainé
  • Une perceuse électrique
  • Une pince coupante
  • Une pince à dénuder

De plus, pour assurer votre sécurité, mettez des gants isolants et des chaussures ou des sandales avec des semelles en caoutchouc. N’oubliez pas que tous vos circuits doivent être désormais à la norme « NF », c’est-à-dire qu’ils doivent posséder un fil de terre. La mise à la terre permet d’absorber l’électricité statique et d’éviter les chocs électriques quand on touche des circuits qui ne sont plus isolés correctement.

En premier lieu, marquez les différents fusibles avec des numéros, vous pouvez utiliser une simple bande collante qu’on colle sur le câble. Ensuite, coupez l’électricité, et utilisez le tournevis pour enlever les anciens coupe-circuits sur le tableau. Démontez ensuite l’ancien tableau, faites attention, car les anciennes fixations sont peut-être rouillées, et peuvent endommager le mur. Pour respecter la norme NF, vous devez impérativement utiliser un tableau avec des interrupteurs différentiels. Étant donné que les dimensions des anciens et des nouveaux tableaux sont standard, vous ne devriez pas avoir de problème à l’insérer dans son emplacement. Le nouveau tableau doit posséder un interrupteur rouge de 30mA, c’est sur ce dernier qu’on doit brancher les deux câbles venant du disjoncteur principal. Utilisez ensuite les câbles numérotés pour connecter les fils aux différents interrupteurs, n’oubliez pas que le câble venant du disjoncteur principal est toujours en haut du tableau. Les câbles reliant les différentes installations doivent descendre du tableau, cela facilite leur identification à l’avenir. Pour respecter la norme NF, votre tableau doit posséder un circuit de terre, cela peut-être un simple piquet métallique enterré qui est relié au câble de terre. Après une dernière vérification de tous les câbles, refermez le panneau du tableau.

Les composants et les conseils pour améliorer votre sécurité

Quand vous achetez vos fusibles différentiels, ne pas oublier de regarder la puissance des ampères qu’ils supportent. En effet, chaque type de circuit correspond à une puissance en ampère, si le fusible a une portée inférieure, les risques de courts-circuits sont élevés. La liste ci-dessous donne quelques indications sur les interrupteurs et les circuits qu’ils supportent :

  • Interrupteur entre 10 et 16 ampères : tous les types d’éclairages, ampoule, tube néon, lampadaire, etc.
  • Interrupteur entre 16 et 25 ampères : tous les types de prises à trois broches et d’interrupteurs.
  • Interrupteur de 32 ampères : nécessaire pour les appareils à grosse consommation telle que les chauffe-eau, les plaques chauffantes, les fours électriques, etc.

Les compagnies d’électricité proposent parfois des tarifs en heures creuses, des dispositifs existent pour passer à ce type de consommation. On les appelle généralement des interrupteurs « Jour et nuit », il suffit de le déclencher pour que votre fournisseur d’électricité passe en basse consommation. Pour éviter les surtensions dues à la foudre, vous pouvez utiliser un circuit para-foudre, il est généralement installé entre les fusibles et le disjoncteur. On a également les circuits à minuterie ou de thermostat, ils se déclenchent à une heure précise, ou si la température dépasse un seuil limite. On l’utilise généralement pour les éclairages de nuit et les chauffe-eau. Pour commander plusieurs éclairages à partir d’un simple circuit, vous pouvez utiliser un télérupteur, il est conseillé si on a plusieurs éclairages extérieurs.

Encore plus de conseils

Voici quelques conseils pour éviter les électrocutions. Ne touchez jamais un circuit avec des mains ou un sol humide, car l’eau est un excellent conducteur, les dommages physiques peuvent être importants. Vérifiez que toutes vos prises et interrupteurs n’ont pas de bords noircis, si c’est le cas, vous devez les changer, car cela montre un défaut d’isolation. Pour tous les circuits de salles de bain comme les chauffe-eau ou les sèche-cheveux, des prises avec une double isolation sont exigées. Pour tester une prise, au lieu de brancher un appareil au risque de l’endommager, utilisez plutôt un tournevis testeur. Quand vous faites une réparation, mettez sur votre poignet un fil de terre. En effet, même quand l’électricité est coupée, certains appareils comme les téléviseurs emmagasinent du courant, ce genre de chocs n’est pas dangereux, mais ils sont très désagréables. Tous ces conseils vont vous aider à créer une installation qui sera parfaitement sûre.

Complément d'information
Fiche © Leroy Merlin
© Fiche Leroy Merlin Fiche pratique l’installation électrique en toute sécurité Fiche pratique l’installation électrique en toute sécurité
 
Installer une prise de terre
Pour installer une prise de terre, il faut être un bricoleur chevronné et posséder des connaissances solides en matière d’installations électriques. Pour mener à bien cette installation, il faut ...
La pose de vos circuits électriques
La sécurité est un aspect important quand on fait une installation électrique. Il faut toujours couper l’électricité avant toute installation, de plus, ces installations doivent répondre à des normes ...
La pose de votre thermostat programmable
Un thermostat programmable est un équipement qui complète l’isolation thermique d’une maison, surtout le calorifugeage des canalisations contre les déperditions thermiques (quand elles cheminent dans ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures