Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Faire du mortier et du béton nécessite la connaissance du dosage adéquat

Le mortier et le béton sont fréquemment utilisés dans la construction, mais également dans les divers travaux de bricolage, leur mise en œuvre n’étant pas très compliquée. Toutefois, ils sont faits d’un mélange de divers matériaux tels que le sable, l’eau, le ciment (et/ou le chaux pour le mortier) et le gravier (pour le béton), dont la dose et la composition doivent être bien calculées et mesurées afin d’obtenir la nature du composant escomptée. En effet, l’utilisation du mortier tout comme celle du béton est nombreuse et la nature du mortier ou du béton nécessaire varie selon la fonction qui lui sera assignée. Ainsi, connaître la dose adéquate de leurs composants ainsi que le système de gâchage du mélange est indispensable pour faire du mortier ou du béton.
Les matériaux
Nous verrons tous les conseils tels que la quantité, le dosage et les utilisations des différents matériaux ...
Réussir la fabrication d’une dalle en béton
Le béton est un matériau de construction, contrairement au mortier qui lui sert de « colle ». Sa préparation ...
Réussir le dosage du mortier et du béton
Le secret de la réussite du dosage du béton et du mortier réside dans un mélange des composants nécessaires ...

Le mortier et le béton sont indispensables dans la construction, spécialement dans le montage des murs en parpaings, en briques, en béton cellulaire, en pierres, … dans la confection de poteaux, de poutres, de linteaux, de sous-couche d’enduit ou de revêtement au sol (chape). Leur mise en œuvre est relativement simple, mais nécessite toutefois un outillage et un système de gâchage spécifiques.

Les matériels utilisés et les quantités de matériaux nécessaires selon le type de mortier ou du béton

La technique de mise en œuvre du béton et du mortier repose essentiellement sur la manière de mélanger les ingrédients puisque les doses varient en fonction du type de béton ou de mortier voulu, mais aussi sur l’emploi des matériels nécessaires qui sont la pelle de maçon, la brouette, la truelle, le seau, l’auge ou la bétonnière (selon la quantité des matériaux à malaxer). Les matériaux utilisés, quant à eux, sont le sable, le ciment (et/ou la chaux pour le mortier) et les graviers (pour le béton) auxquels on ajoute de l’eau.

En général, le mortier se compose d’eau, de sable et d’un liant (ciment et/ou chaux). Le mortier de ciment, imperméable et résistant, est fait d’un mélange de ciment, d’eau et de sable, en quantité dépendante de son utilisation. Une pose de briques ou de parpaings nécessite par exemple un mélange de 50 kg de ciment, de 120 à 130 litres de sable, et de l’eau, pour donner un mortier de nature onctueux. Une sous-couche d’enduit ou Gobetis nécessite également la même quantité de sable et de ciment, mais avec une quantité d’eau différente, donnant cette fois-ci un mortier de nature presque liquide. Une chape maigre cependant nécessite 50 kg de ciment, 180 litres de sable et de l’eau pour donner un mélange pâteux. Un autre type de mortier, le « mortier à chaux », est également utilisé en construction, mais surtout en tant qu’enduit de finition. Moins résistant, perméable, à l’aspect plastique et gras, mais facile à employer, il est composé de 40 kg de chaux, de 110 à 120 litres de sable et de l’eau et donne un mélange onctueux. Le dernier type de mortier est le « mortier bâtard », nécessitant à la fois du ciment, pour l’endurcissement, et de la chaux. Il peut être utilisé comme sous-couche d’enduit (50 kg de ciment, 40 kg de chaux, 160 à 170 litres de sables et de l’eau, donnant un mélange presque liquide) ou comme enduit de finition (25 kg de ciment, 40 kg de chaux, 120 à 130 litres de sables et de l’eau, donnant un mélange onctueux).

Le béton, quant à lui, est en général composé de ciment (liant), de sable et de graviers (les agrégats) et de l’eau, dont les doses varient selon son utilisation. Pour l’obtention du béton maigre (utilisé dans la construction de chemins et de terrasses), la composition est dans la proportion suivante : 50 kg de ciment, 80 litres de sables, 160 litres de graviers et de l’eau. Le béton utilisé dans les dalles de fondation, de nature gras onctueux est, quant à lui, fait d’un mélange de 50 kg de ciment, 55 à 60 litres de sables, 110 à 120 litres de graviers et de l’eau. Et le béton, de nature assez liquide, utilisé dans la confection des poteaux, des linteaux et des poutres est obtenu ainsi : pour 50 kg de ciment, ajoutez 60 à 65 litres de sables, 95 à 100 litres de graviers et de l’eau. Il est à noter que ces deux derniers types de bétons sont utilisés pour la confection de béton armé par des fers ronds (torsadés ou lisses) ou par des treillis soudés à des fils d’acier, ces derniers étant recourbés à leurs extrémités, avec une forme et une ossature variant en fonction de la résistance escomptée, mais aussi un enrobage de fer variant entre 20 et 30 mm.

Le gâchage des différents matériaux pour la préparation du mortier ou du béton

Le système de gâchage varie selon la quantité de mortier ou de béton souhaitée. Pour une petite quantité :

  1. Prenez une auge : mélangez-y le ciment ou/et la chaux avec le sable
  2. Ajoutez, au fur et à mesure, de l’eau jusqu’à la consistance désirée et ensuite mélangez le tout

Pour une quantité moyenne, le gâchage du mortier se fait de la manière suivante :

  1. Sur une surface propre et plane (tôle ou bac), versez la chaux et /ou le ciment sur le sable. Travaillez le mélange, en effectuant de petits tas, jusqu’à ce qu’il soit homogène
  2. Creusez au milieu du tas un cratère en vous aidant d’une pelle et versez-y un peu d’eau
  3. Ramenez (avec le dos de la pelle) le mélange peu à peu dans le cratère et mélangez en ajoutant petit à petit de l’eau, jusqu’à l’obtention de la consistance désirée. Le gâchage est terminé quand le mélange est devenu légèrement brillant et homogène

Le gâchage d’une quantité moyenne de béton se fait presque de la même manière que celui du mortier de même quantité, sauf que le travail commence par le mélange du sable et du gravier auquel on ajoute du ciment.

Le gâchage d’une grande quantité de mortier et de béton nécessite l’utilisation d’une bétonnière afin que le mélange soit complètement homogène. Pour le gâchage du mortier, mettez en marche la bétonnière, versez-y les 2/3 de l’eau nécessaire. Ensuite, introduisez le sable et le ciment, versez l’eau restante et laissez la bétonnière en mouvement pendant environ 3 à 4 minutes. Quant au gâchage du béton, après avoir mis la bétonnière en marche, versez les 2/3 de l’eau, puis le gravier et le sable, et enfin le ciment. Versez le reste de l’eau et laissez la bétonnière tourner pendant 3 à 4 minutes.

Complément d'information
Fiche © Castorama
© Fiche Castorama Fiche pratique faire du mortier et du béton Fiche pratique faire du mortier et du béton
 
Réussir la pose d’une couverture en bardeaux bitumés
Les bardeaux bitumés ou tavaillons ou « shingles » sont un revêtement de toiture qui nous vient directement des Etats-Unis. Leur pose ne requiert aucune compétence particulière du fait de leur ...
Préparation des matériaux avant la peinture
Dans le cas des revêtements en pierre, ce seront des fissures ou des imperfections qui seront les plus fréquentes. Le principal problème des supports en fer est la rouille due aux diverses ...
Monter une cloison en carreaux de plâtre
La cloison en carreaux de plâtre permet d’accroître l’isolation thermique et acoustique d’un mur mais elle permet également de réaliser des aménagements intérieurs très pratiques. Plusieurs types de ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures