Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Le ragréage pour une surface lisse et parfaite

Le ragréage n’est pas une opération difficile en soi, il suffit de savoir toutes les étapes à suivre pour l’effectuer. Pour cela, ce document vous aidera en vous indiquant étape par étape ce que vous devrez faire, à commencer par la liste de tous les outils dont vous aurez besoin. Vous aurez à utiliser majoritairement du matériel spécifique à cette tâche. Ensuite, vous entrerez dans la phase préparatoire qui se divise en deux parties principales, à savoir la préparation du support à ragréer et celle du ragréage même. Cette phase joue un rôle primordial car elle constitue la base de la réussite de l’œuvre, avant d’entamer la véritable réalisation de la principale tâche. Les étapes à suivre sont simples à effectuer mais exigent beaucoup d’attention et de concentration de votre part, surtout quand il s’agit des quelques cas particuliers que nous verrons également dans cette page. Pour terminer, vous aurez des conseils pratiques pour réussir votre ragréage comme un professionnel.
Monter une cloison en carreaux de plâtre
Le montage d’une cloison en carreaux de plâtre ne nécessite pas toujours l’intervention d’un professionnel ...
Faire du mortier et du béton
Faire du mortier ou du béton n’est pas compliqué. Cependant, il faut savoir que leur composition doit varier ...
Les matériaux
Nous verrons tous les conseils tels que la quantité, le dosage et les utilisations des différents matériaux ...

Le ragréage est indispensable avant de travailler un sol qui va être recouvert de revêtement. Il permet de corriger les imperfections sur ce sol et d’avoir une surface à nouveau plane et suffisamment lisse pour une meilleure esthétique. Toutes les matières de constitution du sol peuvent être ragrées à condition de savoir s’y prendre.

Les outils indispensables

Les premiers outils à avoir sous la main est la perceuse électrique, mais vous aurez besoin d’un malaxeur au lieu des mèches. Vous en aurez besoin pour la préparation du ragréage. Vous devez aussi posséder une auge et une truelle, ainsi que d’un plattoir de sol et de quelques tasseaux. L’usage d’un enduit de ragréage auto-lissant serait idéal mais il peut être remplacé par du simple mortier si vous n’en avez pas. Par contre, le primaire d’accrochage est incontournable. Un grand seau sera nécessaire pour réaliser différents mélanges.

Certains outils de prises de mesures seront utiles notamment une grande règle, un mètre à ruban et un crayon. L’inévitable niveau à bulle servira à vérifier la planéité de l’ouvrage, étant donné que c’est le but même de toute l’opération. Pour les petits détails de bricolage, vous aurez besoin d’un grattoir triangulaire. Une brosse métallique vous permettra de donner une touche finale à votre travail. Les outils précédemment cités peuvent être pratiques pour tout travail de ragréage, quel que soit le type de support.

La préparation du sol et du ragréage

Avant de préparer le sol d’une pièce, commencez par le démontage de la porte, et éventuellement des plinthes. Placez un tasseau à la place de la porte pour bloquer l’entrée. A certains endroits, il faut utiliser le triangle à gratter pour ôter les parties situées autour des fissures, surtout au niveau des joints des carrelages ou entre les morceaux de parquets. Toujours avec le triangle, tracez un V en guise d’ouverture au niveau de chaque fissure. Utilisez un aspirateur pour enlever la poussière. Mettez d’abord une fine couche de mortier et le sol est prêt à être ragréé.

Il faut maintenant penser à préparer la substance qui sera utilisée pour effectuer le travail. Le ragréage est disponible chez votre quincaillier habituel, généralement, il est vendu en sac. Sur ce dernier se trouve une indication sur la quantité d’eau nécessaire pour le dosage. Il faut le mettre dans le grand seau et le fouetter au moyen d’une perceuse électrique munie d’un malaxeur. Au bout de 2 à 3 minutes, vous devez obtenir une substance homogène, dans laquelle le ragréage ne fait plus qu’un avec l’eau. Il faudra un temps de repos d’environ 5 mn pour que le mélange devienne parfaitement fluide et prêt à être utilisé.

La réalisation du ragréage

Sur le support déjà lisse et prêt pour le ragréage, étalez une première couche de primaire d’accrochage en utilisant un balai ou un grand rouleau. Cela favorisera l’union du sol avec le produit de ragréage. Étalez du ragréage sur le sol, par superficie de 2 m² maximum et uniformisez chaque fois la surface grâce au plattoir. Le tout devient automatiquement lisse après une quinzaine de minutes et vous verrez que les irrégularités partiront à mesure que la substance se durcit. Le séchage total ne dure que quelques heures, mais il est préférable de laisser la surface nouvellement ragréée se reposer 24 heures. Le revêtement peut être posé après ce délai.

Les étapes qui viennent d’être explicitées sont généralement valables pour les sols à faible irrégularité, c’est-à-dire dont la dénivellation par rapport à la surface est inférieure à 10 mm. Mais dès qu’elle atteint cette valeur, et jusqu’à une hauteur d’environ 23 mm, une autre étape se trouve incontournable avant même la pose du primaire d’accrochage. Il s’agit de mieux uniformiser la surface du support en remplissant les fissures ou les trous avec du mortier. Au-delà de 30 mm, les défauts du sol sont à corriger avec du mortier de dressage, avant la vraie installation du ragréage.

Quelques conseils

D’abord, dans le cadre de la préparation, assurez-vous que le parquet est en parfait état. Il doit être bien fixé au sol et sans aucun défaut. Dans le cas contraire, il est obligatoire de rectifier ces petits défauts qui détruisent les efforts de ragréage. Il en est de même pour ceux qui vont travailler sur du carrelage, les mauvais carreaux doivent impérativement être ôtés. Pour les détecter, il faut tapoter tous les carreaux avec une truelle et les carreaux qui sonnent creux seront remplacés par du mortier. Enfin, quand vous entamez le ragréage, il vaut mieux commencer par la partie de la pièce la plus éloignée de la porte. De cette façon, vous terminez au niveau de cette dernière, et cela vous permettra de ne pas piétiner les parties traitées.

Complément d'information
Fiche © l
© Fiche l Fiche pratique la mise en œuvre d’un ragréage Fiche pratique la mise en œuvre d’un ragréage
 
Réussir la pose d’une couverture en bardeaux bitumés
Les bardeaux bitumés ou tavaillons ou « shingles » sont un revêtement de toiture qui nous vient directement des Etats-Unis. Leur pose ne requiert aucune compétence particulière du fait de leur ...
Réussir la pose des piliers et portail
La mise en place de piliers et de portails se trouve être une tâche tout à fait réalisable par soi-même, étant donné que toutes les étapes à réaliser seront clairement décrites le long de cette page. ...
Préparation des matériaux avant la peinture
Dans le cas des revêtements en pierre, ce seront des fissures ou des imperfections qui seront les plus fréquentes. Le principal problème des supports en fer est la rouille due aux diverses ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures