Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Le choix des matériaux, étape primordial pour réussir tous vos travaux de bricolage

Les matériaux sont les composants essentiels pour réaliser un bon travail de bricolage. Le plus difficile reste le mélange des différents composants et son application sur les supports. Il est important de suivre les étapes ci-dessous pour bien les choisir.
La mise en œuvre d’un ragréage
L’opération de ragréage en construction consiste à éliminer toutes formes de défauts et d’irrégularités situées ...
Préparation des matériaux avant la peinture
Le traitement des supports avant la peinture qu’ils soient en pierre, en plâtre ou en fer ne présente pas ...
Réussir la fabrication d’une dalle en béton
Le béton est un matériau de construction, contrairement au mortier qui lui sert de « colle ». Sa préparation ...

En premier, nous passerons en revue tous les types de mortiers, nous verrons les avantages et les inconvénients de le mélanger soi-même ou de l’acheter prêt à l’emploi. Ensuite, nous étudierons le béton à travers quelques exemples et nous finirons par les techniques de mélange qui sont identiques pour le mortier et au béton. Il est à noter que toutes ces étapes font partie de la maçonnerie lourde, aussi prenez toutes les précautions nécessaires pour assurer votre sécurité.

Les différents types de mortiers

Voici les outils nécessaires pour toutes les étapes :

  • Une brouette pour transporter les matériaux
  • Des feuilles de polyéthylène et un revêtement en polystyrène pour l’isolation du béton
  • Une pelle
  • Une rallonge électrique pour la bétonnière

Il existe différents types mortiers dont chacun est réservé à un usage. Nous verrons trois types de mortiers :

  • Le mortier de ciment
  • Le mortier de chaux
  • Le mortier bâtard

Le mortier de ciment convient pour la pose des briques ou des shapes. Pour le premier cas, il vous faut 50 kg de ciment, 140 kg de sable et 50 l d’eau. Le deuxième cas nécessite 50 kg de ciment, 180 kg de sable et 50 l d’eau. La nature du mélange dépend de l’utilisation, ainsi pour les briques, il faut un aspect semi-liquide alors que pour la shape, on optera pour un aspect pâteux. Le mortier de ciment est l’un des plus faciles à réaliser et combine plusieurs avantages tels qu’une grande résistance et un séchage rapide.

Le mortier de chaux est surtout utilisé en tant qu’enduit, par exemple pour préparer un mur avant la peinture. Les dosages standard sont de 40 kg de chaux, 120 kg de sable et 50 l d’eau. La réussite du mélange dépend de son aspect onctueux, et en général, on l’applique en deux couches à intervalle de quelques heures. Le séchage final de ce mortier est assez long, mais il est indispensable dans presque tous les travaux de maçonnerie.

Enfin, nous avons le mortier bâtard, il peut être utilisé comme sous-couche ou comme enduit de finition. Pour le premier cas, il vous faut 50 kg de ciment, 40 kg de chaux, 40 kg de sable et 75 l d’eau. Pour créer un enduit de finition, il vous faut 25 kg de ciment, 40 kg de sable, 40 kg de chaux et 50 l d’eau. L’aspect doit être liquide pour la sous-couche et onctueux pour l’enduit de finition.

Les différents types de bétons

Il n’existe que deux types de bétons, standard et armé. Le premier nécessite seulement le mélange de divers composants tel que le ciment, le sable, le gravier et l’eau. Le deuxième doit être renforcé par des fers ronds, leur diamètre dépend de l’utilisation, par exemple, on emploie des fers ronds de 8 ou 10 pour les fondations d’une habitation. Il existe également un autre type d’ossature qu’est le treillis qui est surtout utilisé pour fabriquer des dalles en béton. Les trois listes ci-dessous montre les dosages pour les différentes utilisations en commençant par celui utilisé dans les terrasses :

  • 50 kg de ciment
  • 80 kg de sable
  • 160 kg de gravier
  • 50 l d’eau

Pour le béton armé utilisé pour les dalles :

  • 50 kg de ciment
  • 60 kg de sable
  • 120 kg de gravier
  • 60 l d’eau

Enfin, le béton armé pour les poteaux :

  • 50 kg de ciment
  • 65 kg de sable
  • 95 kg de gravier
  • 75 l d’eau

L’aspect du béton standard doit être légèrement mouillé, celui du béton pour les dalles doit être semi-solide et enfin semi-liquide avec beaucoup de gras pour les poteaux. Il est à noter que dans le cas du béton pour les dalles, il doit être versé sur du sable protégé par un film protecteur, cela évitera les remontées d’humidité qui pourrait casser le béton.

Les différents techniques de mélanges

Ici, nous allons voir le mélange manuel, les étapes sont identiques pour le béton ou le mortier. Commencez par verser le sable sur une épaisseur de 20 cm et ajoutez le liant par dessus, ce dernier peut-être du ciment ou de la chaux. Mélangez les deux éléments pendant quelques minutes, le produit sera inefficace si on néglige cette étape. Maintenant, que l’ensemble est parfaitement homogène, créez un cratère dans le ménage et versez-y de l’eau, ensuite recouvrez le cratère avec le reste du mélange encore sec. Continuez à verser de l’eau jusqu’à ce que tout le mélange soit mouillé. Une fois que vous pensez avoir bien secoué la pâte, créez des petites vagues, si elles restent en place alors vous pouvez l’utiliser, sinon ajoutez des composants secs pour avoir la bonne homogénéité.

Si vos besoins en béton sont très importants, il est recommandé de louer une bétonnière pour créer le mélange. Son alimentation électrique nécessite une simple prise, mais assurez-vous que le câble est renforcé, car nous allons travailler dans un environnement humide. Contrairement au mélange manuel, il faut verser l’eau en premier, ensuite versez le sable en une seule quantité et laissez tourner la bétonnière. Maintenant, ajoutez du ciment en petite quantité pour qu’il s’incorpore en douceur avec le reste des composants. Placez une brouette sous l’entonnoir de sortie pour recueillir le béton. N’oubliez de nettoyer soigneusement la bétonnière après les différents travaux, car le mélange va sécher et va bloquer les différents mécanismes.

Enfin, la méthode la plus facile pour obtenir le béton est de l’acheter prêt à couler. Vous devez communiquer les informations suivantes à la société qui va le couler :

  • L’épaisseur et la surface de la dalle en béton
  • L’utilisation de la dalle
  • La date incluant l’heure de votre disponibilité
  • L’accès à votre maison, n’oubliez pas que le camion toupie peut peser des dizaines de tonnes.

L’accès jusqu’à la dalle doit être dégagé pour que l’arrière du camion puisse se garer sous la dalle, mais il possède des tuyaux de rallonge si ce n’est pas possible. Il est à noter que toutes les étapes de préparations telles que le ferraillage et le coffrage doivent être réalisées avant l’arrivée du camion. Enfin, prenez toutes les précautions de sécurité, telles que les gants et la combinaison de protection, car le béton est abrasif pour la peau.

 
Réussir la pose d’une couverture en bardeaux bitumés
Les bardeaux bitumés ou tavaillons ou « shingles » sont un revêtement de toiture qui nous vient directement des Etats-Unis. Leur pose ne requiert aucune compétence particulière du fait de leur ...
Réussir la pose des piliers et portail
La mise en place de piliers et de portails se trouve être une tâche tout à fait réalisable par soi-même, étant donné que toutes les étapes à réaliser seront clairement décrites le long de cette page. ...
Faire du mortier et du béton
Le mortier et le béton sont fréquemment utilisés dans la construction, mais également dans les divers travaux de bricolage, leur mise en œuvre n’étant pas très compliquée. Toutefois, ils sont faits d’un ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures