Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Vous réussirez l’isolation de vos combles non aménagés en quelques étapes et améliorerez ainsi l’isolation de votre maison

Avant de vous lancer dans le montage, il faut déterminer si la pièce pourra être habitée ultérieurement. Si c'est le cas, il faudra poser l'isolant sous le toit, sinon il faudra l'installer sur le plancher pour que la chaleur reste dans la partie habitée. La plupart des isolations sont montées à l'intérieur, généralement entre le toit et les chevrons. Mais si c'est une maison en construction, des plaques d'isolants spéciales qui sont placées sous la toiture existent sur le marché. Ensuite vient le choix de l'isolant, vous pouvez choisir la laine minérale qui existe en rouleau ou des flocons de vermiculite. Ces derniers sont en vrac, ils sont recommandés pour les planchers qui ont des espacements réduits. Mais la première étape consiste à vérifier toute la toiture pour trouver des défauts tels que des fissures ou des tuiles manquantes. L'une des raisons est qu'on pourra plus difficilement toucher à la toiture une fois que l'isolant sera posé.
Réussir la fabrication d’une dalle en béton
Le béton est un matériau de construction, contrairement au mortier qui lui sert de « colle ». Sa préparation ...
Les matériaux
Nous verrons tous les conseils tels que la quantité, le dosage et les utilisations des différents matériaux ...
Réussir le dosage du mortier et du béton
Le secret de la réussite du dosage du béton et du mortier réside dans un mélange des composants nécessaires ...

Dans le cas d’une isolation standard sous toit, il est conseillé d’utiliser la laine minérale. Mais si vous voulez une isolation renforcée, il vous faudra également des plaques semi-rigides. En général, on utilise la laine minérale en rouleau pour la première couche et on pose par dessus les plaques. On peut utiliser la laine minérale pour le plancher, mais les flocons de vermiculite sont plus pratiques, car on peut les utiliser même sur des planchers avec des espacements réduits. La première étape est de calculer la chaleur que vous voulez préserver, il suffit de comparer votre système de chauffage avec l’aération de votre maison. L’isolation est mesurée avec un coefficient, il est conseillé d’utiliser un isolant de coefficient 5 pour une chaleur optimale. Le coefficient d’un isolant est proportionnel à son épaisseur, ainsi dans le cas d’une maison qui est très ventilée, vous devrez utiliser au minimum une épaisseur de 20 centimètres.

Préparer ses outils à l’avance

Une fois que vous avez déterminé la quantité et le modèle d’isolant, vérifiez le type de chevrons de votre toiture. Ils peuvent être réguliers ou irréguliers, si c’est le second cas, il vous faudra créer un système de contre-chevronnage pour les plaques d’isolants. Mais quelle que soit votre type d’installation, voici l’outillage nécessaire :

  • Un mètre ruban
  • Une visseuse/perceuse
  • Une scie
  • Un marteau
  • Une agrafeuse (pour la laine minérale)
  • Une règle
  • Un cutter
  • Un râteau

De plus pour assurer votre sécurité, utilisez des gants et un masque contre la poussière. Mettez également si possible, une combinaison avec des poches multiples, elle protégera vos vêtements et permettra de ranger vos différents outils.

Installer l’isolant sous le toit

En premier lieu, vérifiez toute la toiture pour trouver des défauts. Ensuite, choisissez votre type d’isolant, pour une isolation simple, nous vous conseillons des plaques de laine minérale. Si vos chevrons (les pièces de bois qui supportent la toiture) sont d’un espacement régulier, vous avez juste à placer les panneaux entre les chevrons, car les dimensions sont standard. Dans le cas d’un espacement irrégulier, vous devrez utiliser un système de contre-chevronnage, ce sont des chevilles de bois qu’on visse sur le chevron sur un espace d’environ 60 centimètres. Ensuite, le montage est identique à celui des chevrons réguliers. L’isolant ne doit pas être collé directement sous le toit, un espace d’au moins 10 centimètres est nécessaire pour éviter les risques de moisissures. Les plaques semi-rigides possèdent ce qu’on appelle un pare-vapeur, c’est une simple plaque en alu ou en kraft qui empêche la condensation de la chaleur. Ce pare-vapeur doit être toujours pointé vers l’intérieur de la maison.

il y a plusieurs solutions pour une isolation renforcée, la plus simple consiste à utiliser deux couches de laine minérale superposées. N’oubliez pas de laisser un petit espace entre chaque couche. Étant donné qu’il faut utiliser la laine en rouleau, découpez-la au fur et à mesure et agrafez-la entre les chevrons. Fixez ensuite des chevilles de bois pour créer l’espace avant la deuxième couche, et utilisez la même méthode de fixation que pour la première couche. Une autre méthode un peu plus complexe est d’utiliser la laine minérale comme première couche et des plaques semi-rigides pour la deuxième. Cette méthode est recommandée pour des combles de dimensions réduites.

Installer l’isolant sur le plancher

Si vous êtes sur de ne jamais transformer vos combles en pièces d’habitation, peut-être simplement parce qu’elles sont trop basses de plafond alors vous pouvez mettre l’isolant directement sur le plancher. Comme mentionné auparavant, la meilleure solution est d’utiliser de la vermiculite qu’on versera entre les solives (les pièces de bois qui supportent le plancher). Versez les flocons régulièrement entre les chevrons du plancher, étant donné que les flocons sont très volatiles, il faudra utiliser le râteau pour tasser l’ensemble. Vous pouvez également asperger les flocons de gouttes d’eau pour optimiser le tassage. La deuxième méthode est d’utiliser de la laine minérale en rouleau. Mesurez d’abord la dimension entre les chevrons, utilisez ensuite cette mesure pour découper la laine dans toute sa largeur. Placez les pièces de laines entre les solives, vérifiez qu’il n’y a pas d’espace sous la laine. Pour renforcer l’isolation, il suffit de poser une deuxième couche de laine par-dessus la laine. Cette deuxième couche peut chevaucher les solives, le seul inconvénient est qu’il faudra des fixations plus longues quand vous poserez le plancher. Il est à noter que l’isolation au plancher est conseillée pour que la chaleur reste dans les pièces qui sont situées sous les combles non aménageables.

Complément d'information
Fiche © Leroy Merlin
© Fiche Leroy Merlin Fiche pratique réussir l’isolation des combles non aménagés Fiche pratique réussir l’isolation des combles non aménagés
 
Réussir la pose des piliers et portail
La mise en place de piliers et de portails se trouve être une tâche tout à fait réalisable par soi-même, étant donné que toutes les étapes à réaliser seront clairement décrites le long de cette page. ...
Monter une cloison en carreaux de plâtre
La cloison en carreaux de plâtre permet d’accroître l’isolation thermique et acoustique d’un mur mais elle permet également de réaliser des aménagements intérieurs très pratiques. Plusieurs types de ...
Préparation des matériaux avant la peinture
Dans le cas des revêtements en pierre, ce seront des fissures ou des imperfections qui seront les plus fréquentes. Le principal problème des supports en fer est la rouille due aux diverses ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures