Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Les directives à respecter pour mener à bien et réussir la pose des piliers et des portails

La mise en place de piliers et de portails se trouve être une tâche tout à fait réalisable par soi-même, étant donné que toutes les étapes à réaliser seront clairement décrites le long de cette page. L’opération débute par un inventaire de tous les outils dont vous aurez besoin, tant pour la pose des piliers que pour celle des portails. La suite se réalise en trois phases, dont la première est la mesure des diverses distances autour de l’emplacement. La seconde phase sera la mise en place des fondations et la dernière phase est axée sur la mise en place des piliers proprement dits. Après une vision en détails de ces trois étapes fondamentales, il y aura les étapes de la pose d’un portail.
La mise en œuvre d’un ragréage
L’opération de ragréage en construction consiste à éliminer toutes formes de défauts et d’irrégularités situées ...
Monter une cloison en carreaux de plâtre
Le montage d’une cloison en carreaux de plâtre ne nécessite pas toujours l’intervention d’un professionnel ...
Faire du mortier et du béton
Faire du mortier ou du béton n’est pas compliqué. Cependant, il faut savoir que leur composition doit varier ...

Le portail constitue l’entrée principale de votre demeure, d’où la nécessité de lui accorder une importance particulière dès son installation. Il suffit de garder en tête que la réussite de sa mise en place repose en grande partie sur la réussite de l’installation des piliers. C’est la raison pour laquelle ces deux opérations seront traitées successivement. La suite sera entièrement une question de savoir-faire, de techniques, de respect des indications données, et surtout de goût.

Les outils que cette double opération requiert

C’est plus pratique de réunir tout le matériel indispensable pour effectuer les travaux avant de commencer. Des outils de maçon tels que l’auge et la truelle seront obligatoires, essentiellement pour les piliers. Une pioche et une pelle serviront à creuser le sol pour mettre les bases de l’ensemble. Cordeau, mètre, niveau à bulle, grande règle et une certaine longueur de fil à plomb permettront de s’assurer que toutes les lignes tracées soient bien droites, qu’elles soient horizontales ou verticales.

Une perceuse sera pratique, surtout quand vous passerez à la mise en place des portails, mais une meuleuse peut aussi s’avérer nécessaire. Enfin, pour que vous soyez bien à l’aise au cours des travaux, vous aurez besoin d’un bon coupe-boulon, de quelques serre-joints (il vous en faut en moyenne 4 mais cela dépend de la taille du portail à installer), de cales épaisses d’environ 4 cm, ainsi que de six planches longues de 1 mètre et demi.

Deuxième phase de la préparation

Mesurez la largeur du portail afin d’évaluer avec exactitude l’emplacement des deux piliers. Pour les portails à deux battants, l’espace à laisser sera les dimensions du portail en prévoyant 8 à 10 cm de plus pour les gonds ainsi qu’un éventuel épaississement du portail après la finition des travaux. Puis, il faut penser à la mise en place des fondations, c’est-à-dire à placer un soubassement sous le sol pour s’assurer que les portails resteront stables. Il faut réaliser une tranchée large de 20 cm de plus que les piliers, et y placer un chaînage. La profondeur dépend des conditions du sol et du climat de la région. En tout cas, vous y ajoutez 50 à 70 cm et vous prévoyez la longueur des quatre fers torsadés qu’il faudra enfoncer au niveau de chaque pilier.

Fixez les fers avec le chaînage au moyen d’un fil de plomb résistant. Introduisez du béton dans toute la fondation, en prenant soin d’un côté de réserver des espaces à l’intérieur de la fondation grâce à quelques pièces de polystyrène, et d’un autre côté d’incorporer un produit hydrofuge dans le béton pour limiter les effets du gel. Il faudra deux jours de séchage avant que la fondation ne soit prête à être travaillée.

Mise en place des piliers

Quand vous entrez vraiment dans la phase d’installation des piliers, commencez par mettre une base de quelques centimètres de mortier. Après que ce dernier ait séché, placez le premier élément du pilier, tout en utilisant le niveau à bulle pour vérifier qu’il est bien horizontal, et en le fermant avec un joint vertical. Les autres éléments seront chaque fois placés de la même manière que le premier. Ils seront tous juxtaposés et les joints seront placés successivement sur chaque côté du pilier.

En fonction de vos besoins, vous devez aussi prévoir des pièces en polystyrène pour combler quelques espaces dans le pilier qui ne seront pas remplies. Ces espaces seront destinées, entre autres pour placer les gonds, les fils conducteurs, la sonnerie… Puis, il faut remplir les piliers avec du béton maigre légèrement mouillé, qu’il faut disposer par couches de 70 cm et laisser reposer deux à trois heures avant de verser la prochaine, jusqu’au bord du pilier. Et la pose du pilier est terminée.

L’installation du portail

Sur un battant, placez deux pentures qui seront par la suite fixées à deux gonds qui seront placés au niveau des vantaux. Notons qu’il existe plusieurs modèles de gonds, qui peuvent s’adapter aux attentes de chacun. Il faut, par exemple, savoir l’angle que vous voulez faire réaliser à votre portail quand celui-ci est totalement ouvert (90 ou 180 °). Il y a aussi des gonds qui sont à sceller, à visser, fixes ou réglables, selon les exigences de chacun. Pour la suite, gardez le portail à l’emplacement prévu, en utilisant des cales pour le soutenir. Une planche de chaque côté aidera à immobiliser l’ensemble. Du mortier servira à fixer le portail au pilier, mais on doit attendre deux jours de séchage avant d’enlever toutes les cales.

Le travail se termine par la finition qui consiste à placer différents accessoires sur les portails déjà installés. Vous devrez encore mettre le système de fermeture, qui peut être un verrou, une serrure, ou une targette qui tombe dans un sabot. Certains portails nécessitent la mise en place d’un arrêt, d’autres seront mieux préservés par une barre de contreventement.

Complément d'information
Fiche © Leroy Merlin
© Fiche Leroy Merlin Fiche pratique réussir la pose des piliers et portail Fiche pratique réussir la pose des piliers et portail
 
Réussir l’isolation des combles non aménagés
Avant de vous lancer dans le montage, il faut déterminer si la pièce pourra être habitée ultérieurement. Si c’est le cas, il faudra poser l’isolant sous le toit, sinon il faudra l’installer sur le ...
Réussir la pose d’une couverture en bardeaux bitumés
Les bardeaux bitumés ou tavaillons ou « shingles » sont un revêtement de toiture qui nous vient directement des Etats-Unis. Leur pose ne requiert aucune compétence particulière du fait de leur ...
Préparation des matériaux avant la peinture
Dans le cas des revêtements en pierre, ce seront des fissures ou des imperfections qui seront les plus fréquentes. Le principal problème des supports en fer est la rouille due aux diverses ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures