Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Isoler les murs et les planchers est un travail de bricolage aux multiples techniques

Isoler les murs et les planchers est un travail important. En effet, l’isolation acoustique et thermique produit un meilleur confort et offre la possibilité d’économie d’énergie. Mais poser une isolation n’est pas un travail de bricolage commun : les types d’isolation sont nombreux qu’il est parfois difficile de savoir ce qui est adéquat pour son mur ou son plancher. De plus, les techniques de pose sont nombreuses, variant selon le type de mur (murs creux, pleins, murs en façade, murs de séparation…) et de planchers (en bois, en béton) et sur le type des travaux (construction nouvelle ou aménagement). Ainsi, avant de se lancer dans ce travail, le bricoleur, muni du matériel adéquat, doit acquérir les connaissances élémentaires sur la pose d’une isolation et les différentes techniques pouvant être adaptées au type de plancher ou de mur à isoler.
Poser un plancher
Poser un plancher : une réalisation simple et facile, le plus important c’est de choisir le bon matériau ...
L’entretien de votre piscine
Avoir chez soi une piscine nécessite au préalable des installations très techniques et coûteuses, mais son ...
Rénover un cadre
La rénovation d’un cadre était autrefois réservée aux professionnels de la rénovation, dont l’expérience du ...

L’isolation des murs et des planchers d’une pièce assurent un meilleur confort thermique et acoustique. Pour isoler un mur ou un plancher, les amateurs de bricolage peuvent appliquer plusieurs techniques, selon le type de mur ou plancher à isoler. Que ce soit pour isoler un mur creux, un mur plein, un mur en façade, un mur de séparation, un plancher en bois ou un plancher en béton, le travail se fait en plusieurs étapes. Les bricoleurs doivent donc se munir du matériel indispensable pour réussir le travail.

Les différents types de matériaux isolants

Pour isoler des murs ou des planchers, plusieurs isolants sont envisageables :

  1. Les isolants à structure granulée ou poudrée : la vermiculite expansée ou la perlite expansée.
  2. La laine minérale telle que la laine de verre (incombustible, à base de sables siliceux) pour l’isolation des toitures et des murs ou la laine de roche (à base de roches naturelles) pour l’isolation des planchers et des hottes aspirantes.
  3. Les isolants synthétiques sous forme de panneaux rigides tels que les mousses de polystyrène ou de polyuréthane, expansé ou extrudé, ou des panneaux de polystyrène revêtus de plâtre.
  4. Le pare-vapeur (film de polyéthylène ou papier kraft en alu appliqué sur isolant) qui sert à prévenir des condensations sur la face froide d’un mur.
Parfois, l’isolation n’offre pas le résultat escompté. Cela est souvent dû à l’installation qui ne couvre pas toute la surface du mur ou du sol, les parties non isolées (ponts thermiques) laissant échapper la chaleur.

L’outillage nécessaire pour poser une isolation sur les murs et les planchers

Pour poser une isolation sur les murs et les planchers, le bricoleur doit disposer des outils suivants : un mètre-ruban, une agrafeuse, un ruban adhésif, une scie égoïne, un niveau à bulles, une règle en aluminium, une paire de ciseaux, une perceuse/visseuse, des lunettes, des gants et un masque (pour l’utilisation d’une laine minérale).

L’isolation des murs

Le système d’isolation dépend du type de mur. Pour un mur creux (à deux parois, extérieure et intérieure, séparées par un vide), lors de la construction :

  1. L’épaisseur des parois est chacune de 10cm, séparées par un vide de 5 à 6cm (de préférence de 10 à 12cm pour une isolation d’épaisseur idéale de 8 à 10cm). Il est conseillé de ne pas remplir le vide entièrement d’isolant et de prévoir 2cm de vide pour l’évacuation des eaux pluviales.
  2. Placez une bavette de plomb reliant les deux parois afin de protéger la paroi intérieure des eaux de pluie. Dans ce même but, effectuez, à espaces réguliers, des joints montants laissés ouverts.
  3. Si vous utilisez une plaque de laine minérale : fixez directement celle-ci à la paroi intérieure avec des pattes et des étriers spéciaux.
  4. Des panneaux de mousse de polystyrène extrudé, à surface lisse, peuvent également être utilisés : assemblez-les entre eux par un système de languette et rainure.
  5. Dans tous les cas, fixez les panneaux isolants avec des crochets spéciaux appelés « goutte d’eau » (à partie coudée) protégeant l’isolant des eaux pluviales, ou avec une rosace de plastique.

Sur une maison ancienne, l’isolation (remplissage total) des murs creux se fait de la manière suivante : insufflez des grains de polystyrène ou de la laine minérale en flocons ou injectez de la mousse P.U. dans l’espace entre les deux parois (de préférence en faisant appel à un professionnel). Ce type d’isolation est cependant déconseillé pour les façades peintes ou présentant des éléments abîmés, ou si la paroi intérieure n’est pas étanche (pas de plâtre).

L’isolation des murs pleins extérieurs se fait de la manière suivante :

  • Par l’habillage de la façade (à 10cm de celle-ci) de bardeaux de bois dur à fixer sur un lattis de bois : les montants doivent être placés à distance constante suivant la largeur de l’isolant fixez l’arrière des montants avec des vis zinguées après l’avoir passée au minium placez ensuite une couche de laine de verre, de roche ou de la mousse synthétique (8cm) appliquez une couche de fond à l’arrière des bardeaux et fixez les bardeaux de bois aux montants.
  • Par l’habillage de la façade de mur en demi-brique, toujours avec un espacement de 10cm, et en procédant de la manière indiquée pour l’isolation d’un mur creux dans les constructions neuves.
    • Pour l’isolation des murs intérieurs (contre-cloison) ne nécessitant pas de gros travaux en maçonnerie, on procède ainsi : l’isolation (laine de verre…) peut être fixée avec un lattis de tasseaux de bois ou avec des profilés verticaux et horizontaux en U vissés au mur, ensuite, posez sur l’isolant le pare-vapeur et le film, puis fixez les plaques de plâtre.

      Pour l’isolation des murs de séparation, on peut avoir recours à la pose d’une double cloison qui consiste à interposer des panneaux isolants (panneaux de polystyrène ou laine minérale) entre une cloison de doublage (panneaux de plâtres, béton cellulaire ou carreaux, montés à la colle, et à joints enduits) et le mur.

L’isolation des planchers

En règle générale, les sols entre étages ne nécessitent pas d’isolation (à part une isolation acoustique). Le système d’isolation des planchers en bois peut se faire avec de la laine minérale ou de la mousse de polystyrène en posant directement l’isolation sur le bois (sauf en cas d’humidité dû au vide sanitaire où un espace libre doit être prévu) et en le recouvrant ensuite de papier kraft. L’isolation peut être posée ainsi :

  1. Sous les solives en y fixant le matériau de façon à ce qu’il déborde largement sous les solives.
  2. Sur les solives : démontez le plancher, puis fixez l’isolation entre les solives et les planchers ou entre les solives.
  3. Sur le plancher, sous une couche de nouveau revêtement : fixez, sur le plancher, des solives, posez entre eux de la laine minérale ou du polystyrène extrudé résistant à la pression, habillez le tout de panneaux d’agglomérés ou de plancher, raccourcissez les portes et rehaussez les seuils.

L’isolation d’un sol en béton peut également se faire avec de la laine minérale ou de la mousse de polystyrène. L’isolation peut être fixée comme suit :

  1. Par le dessous du sol en béton en utilisant de la colle ou des pattes (fixées avec de l’enduit renforcé par un fil de fer et sur lesquelles les panneaux seront embrochés) munies d’un capuchon plastique.
  2. Par le dessus du sol en béton (propre, régulier et égalisé) : assemblez et fixez sur le sol des panneaux de polystyrène expansé ou extrudé dotés de feuillures, posez dessus de la fibre de verre enduite de bitume ou un film de polyéthylène, coulez ensuite, sur ce film, une chape lisse armée ou non, posez sur cette chape un revêtement (parquet, moquette ou carreaux). Il est à noter que sur du polystyrène extrudé, la chape n’est pas toujours nécessaire.
 
Réussir la pose du parquet à coller
La pose à coller du parquet n’est pas un exercice difficile en soi. Si votre objectif est de revêtir rapidement votre sol, le choix le plus approprié est le parquet vernis. Si vous êtes par contre ...
Percer avec une perceuse
La plupart des travaux de bricolage comprennent des assemblages de différentes pièces, d’où la nécessité de percer des trous. La perceuse est donc le matériel à acquérir si vous voulez vous lancer dans ...
Montage d’une parabole
Bricoler serait une perte de temps inutile, pouvant présenter des risques pour celui qui s’y adonne sans les connaissances de base. Pour réussir le montage d’une parabole et avoir accès aux chaînes ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures