Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Toutes les astuces pour réussir soi-même l’application de peintures et crépis de façade

Peindre soi-même sa maison n’a rien de bien sorcier, à condition de savoir choisir les produits à utiliser, savoir les doser et disposer du bon outillage. Cela ne prend que quelques heures et le réaliser sans recourir à un professionnel fait faire des économies, tout en donnant la satisfaction du travail bien fini. Alors, de quoi faut-il disposer pour peindre sa façade ou pour réaliser un crépi ? Quel type de peinture choisir et comment l’appliquer correctement ? Toutes les réponses à ces questions sont fournies dans ces quelques lignes.
Maçonner un muret
Maçonner un muret consiste à assembler des briques, des blocs de béton ou autres matériaux en utilisant un ...
Isolation des murs et des planchers
Isoler les murs et les planchers est accessible aux amateurs de bricolage. Ces derniers doivent cependant ...
La pose de charges lourdes
L’installation de charges lourdes est une tâche délicate, si elle effectuée sans précaution, une mauvaise ...

En premier lieu, il faut savoir que les produits utilisés pour la réalisation des peintures et crépis de façade n’ont pas seulement des propriétés décoratives, mais certains d’entre eux ont également des vertus de protection contre les différents types d’usure qui peuvent endommager les murs de façade. Ainsi, il est très important de connaître les caractéristiques des produits à utiliser. Ainsi, pour la finition lisse, c’est-à-dire la peinture simple sans effet décoratif créé, il est conseillé d’utiliser de la peinture Pliolite, acrylique ou de la peinture de rénovation. La première est excellente pour la protection des soubassements contre les remontées d’humidité et est très pratique car elle peut s’appliquer sous toutes les conditions climatiques et est automatiquement nettoyée quand il pleut. Quant à la seconde, elle est très facile à appliquer, son odeur est supportable et, de plus, elle résiste très bien à l’usure et sa couleur ne passe pas avec le temps. Enfin, les peintures de rénovation sont idéales pour le traitement des façades fissurées et leurs couleurs ont également une bonne tenue. Pour la finition crépie, les peintures Pliolite et acryliques peuvent aussi être utilisées, même si les premières sont les plus indiquées. Selon le type de produit utilisé, les outils peuvent être nettoyés après utilisation avec du White spirit ou de l’eau. En parlant d’outils, il y en a une pléthore qu’il faut rassembler avant de commencer les travaux.

Les outils et installations nécessaires

Pour procéder correctement à la préparation de la surface à travailler, puis à la pose de la peinture ou du crépi de façade, le bricoleur doit commencer par se protéger en se munissant de gants, de lunettes de protection, d’une combinaison et d’une bâche, puis protéger les portes et fenêtres de sa maison à l’aide d’une bande de masquage vendue au rouleau. Ensuite, pour le nettoyage de la surface à peindre et des outils, il faut prévoir un nettoyeur haute pression, assez cher à l’acquisition mais très rentable sur le long terme, un pulvérisateur, une brosse métallique et une rallonge électrique. Pour la pose et la finition de la peinture ou du crépi, il faut disposer d’un grand bac, d’un mélangeur à peinture, d’une grille et d’un crochet en S pour le crépi, d’un solvant du type White spirit, d’une taloche en inox, d’un rouleau pour façade, d’une perche télescopique, d’un pinceau et d’une brosse de bonne taille. Enfin, pour toutes les étapes du travail, il faut se munir d’un burin, d’un marteau, d’un couteau à peindre, d’un grattoir et d’un pistolet à mastic, sans oublier d’acheter une bonne échelle et un solide échafaudage (à roulettes de préférence) pour atteindre les hauteurs de la façade.

La préparation de la surface à peindre

En premier lieu, il faut couper toutes les plantes grimpantes ainsi que les branchages qui pourraient gêner les travaux, que ce soit en hauteur ou au ras du sol. Ensuite, recouvrir les massifs ou les plates-bandes de fleurs avec une bâche agrémentée de quelques trous afin de les protéger des éclats de peinture tout en les laissant respirer. Vérifier ensuite que toutes les portes, fenêtres et éléments de ferronnerie (poignées, balustrades, etc.) ont été bien recouverts de bande de masquage, puis monter l’échafaudage en veillant à bien le stabiliser. L’attacher au mur si besoin est et se munir d’une corde pour monter et descendre les charges lourdes. Laver ensuite le mur à froid à l’aide du nettoyeur haute pression qui sera réglé entre 40 et 60 bars, au-delà, le mur risquerait de partir en miettes. Une fois l’eau de lavage évacuée, pulvériser un produit antimousse, une sorte de fongicide, sur la surface à travailler pour la protéger sur le long terme. Pour que ce produit soit efficace, il faut le laisser agir entre 2 et 3 semaines avant de procéder à la peinture.

La préparation de la surface est facile si elle est nue ou fraîchement construite. Sinon, il existe quelques précautions à prendre avant de la repeindre ou d’y réaliser un crépi. Si le mur est friable ou poreux, il faut le badigeonner avec une sous-couche de fixateur pour que la peinture finale puisse ensuite y adhérer correctement. Si de l’ancienne peinture subsiste sur le mur après lavage et nettoyage, l’écailler avec la brosse métallique puis poser une couche d’enduit sur le mur pour le préparer à recevoir la nouvelle peinture. Si le mur est recouvert d’une couche antérieure de crépi, il faut démolir celle-ci au burin et au marteau jusqu’à ce que la surface d’origine apparaisse. Laver et nettoyer, appliquer de l’enduit puis une sous-couche de peinture pour bien préparer le mur. Enfin, si le mur est fissuré par endroits, il faut d’abord élargir ces fissures de quelques millimètres à l’aide du grattoir avant de les combler avec une sous-couche de peinture puis deux couches de mastic. Bien lisser le colmatage ainsi obtenu et laisser sécher avant de peindre.

La pose de la peinture ou du crépi de façade

D’abord, quelques précautions d’usage qui s’appliquent aussi bien aux peintures qu’au crépi. Avant de peindre le mur, il faut veiller à ce qu’il soit bien sec. Il est conseillé de procéder par beau temps, à une température supérieure à 10°C (assortie à une hygrométrie – c’est-à-dire le taux d’humidité dans l’air – maximale de 75%) et en commençant au nord-est pour que les produits prennent bien et que le chantier avance de façon satisfaisante. Par ailleurs, il faut toujours veiller à bien remuer le pot de peinture avant utilisation pour que le produit soit bien fluide, puis procéder en peignant le mur par pans entiers. Autrement, les raccords seraient visibles et ce ne serait pas très esthétique. Réserver la peinture des volets et autres contours de portes et fenêtres à la fin, lorsque la totalité de la façade a été peinte.

Travailler ensuite au rouleau en commençant par le point le plus haut de la façade. Pour la peinture, il faut procéder verticalement en passant le rouleau sur des bandes de 1,20 m de hauteur. Recharger ensuite le rouleau de peinture et toutes les 60 cm et horizontalement, puisque c’est la largeur moyenne du rouleau, il faut croiser la bande perpendiculairement à la bande précédente pour raccorder les couches de peinture. Procéder ainsi jusqu’à arriver en bas du mur. Ne plus faire de retouches après, sinon le mur sera émaillé de bavures disgrâcieuses. Pour le crépi, il faut commencer par étaler le produit au rouleau ou à la taloche sur environ 2 mm d’épaisseur. Faire un deuxième passage de rouleau qui devra croiser le premier, puis créer le motif en utilisant un rouleau spécial crépi, ou à trous, sur la surface déjà peinte. Toujours travailler de haut en bas et, selon les préférences de chacun, passer légèrement la taloche sur le motif du crépi pour l’égaliser. A la fin de l’ouvrage, nettoyer immédiatement les outils pour pouvoir les réutiliser par la suite.

Complément d'information
Fiche © Leroy Merlin
© Fiche Leroy Merlin Fiche pratique les peintures et crépis de façade Fiche pratique les peintures et crépis de façade
 
Poser un plancher
Les étapes et les conseils ci-dessous vont vous aider à résoudre les différents problèmes que cela peut occasionner. Il existe trois types de sols dans les habitations standard. Le premier est composé ...
La pose de vos spots à encastrer
La réussite de l’installation de spots à encastrer dépend en partie de la répartition de l’éclairage. Un autre aspect pour le choix d’un spot, on peut choisir un modèle TBT (Très Basse Tension) ou à ...
L’élévation d’un mur de clôture en parpaings
Fait avec des parpaings, vous êtes assuré de la longévité du mur, compte tenu de la dureté et de la fiabilité de cette matière. Si vous disposez de l’équipement adéquat, vous pourrez procéder vous-même à ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures