Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Construire un muret à l’aide d’un liant : un travail de maçonnerie

Vous avez besoin d’un muret pour le nouvel aménagement de votre cour, mais vous n’avez pas envie de dépenser d'énorme somme dans l’établissement d’un devis et l’exécution du travail par des personnes spécialisées ? La meilleure solution est de maçonner vous-même votre muret. Cela n’est pas difficile si vous avez la technique et le matériel nécessaire. En vous laissant guidé par des conseils de professionnels, vous arriverez bien vite à un résultat satisfaisant et vous allez sûrement prendre goût au bricolage grâce à cette petite maçonnerie.
Isolation des murs et des planchers
Isoler les murs et les planchers est accessible aux amateurs de bricolage. Ces derniers doivent cependant ...
La pose de charges lourdes
L’installation de charges lourdes est une tâche délicate, si elle effectuée sans précaution, une mauvaise ...
Réussir la pose du papier peint
La pose de papier peint entre dans la catégorie des grands travaux de bricolage qu’on peut faire soi-même à ...

Maçonner un muret se fait en plusieurs étapes qui commencent par la mise à disposition de tous les matériels nécessaires. Il faudra alors faire certains calculs pour connaître le nombre de briques dont vous aurez besoin par exemple. Puis, il faudra préparer les fondations du futur muret. Cette étape doit être bien faite pour ne pas risquer des futurs dommages comme l’effondrement du muret. Et enfin s’effectue la maçonnerie proprement dite.

Rassembler le matériel nécessaire

Pour la fabrication du béton ou du mortier et au cas où vous avez besoin d’une très grande quantité de ces liants, il est possible de louer une bétonnière. Des proportions sont alors à respecter pour l’obtention d’un bon produit. Pour le béton, il faut les rapports de quantité suivants :

  • un seau de ciment, de préférence du P30 ou du P40 car il durcit vite,
  • deux seaux de gros sable,
  • trois seaux de gravier calibré.

Pour le mortier, cela dépend du type de maçonnerie. Dans le cas d’une maçonnerie courante, pour une mesure de ciment, il faut 4 ou 5 mesures de sable et une demi-mesure de chaux. Pour une maçonnerie étanche, préparez ¼ de dose de chaux et 2,5 doses de sable pour une dose de ciment. Sachez que 1 m² de mur, environ l’équivalent de 60 briques, aura besoin de 20 l de mortier, mais n’oubliez pas que du mortier en plus sera indispensable pour une bonne jointure entre les briques, car elles ne seront pas nécessairement de forme identique. Si vous décidez par contre d’acheter du mortier directement prêt à l’emploi, généralement présenté dans des sacs de 40 kg, comptez un sac et demi pour 1 m². Pour le nombre de briques nécessaires, faites le calcul en fonction des dimensions moyennes de briques. Par exemple, pour des briques de 18 cm de longueur, 6,25 cm de largeur et 8,5 cm d’épaisseur et un mur de 1 m², vous aurez besoin de 5 briques pour combler la longueur et de 16 briques pour la largeur, soit un total de 80 briques (5 x 16). Enfin, n’oubliez pas les fers de béton d’environ 4 cm de diamètre, pour les fondations. Prévoyez-en deux barres pour toute la longueur du muret et des morceaux supplémentaires qui seront fixés à ces traverses.

Vous aurez également besoin de quelques autres matériels :

  • une pelle : dont la lame est en acier trempé de préférence,
  • une brouette : vérifiez que votre terrain de travail est accessible pour le transport des matériaux et que vous allez pouvoir déplacer la brouette une fois chargée,
  • un niveau à bulles : il est conseillé de posséder un niveau à deux bulles, beaucoup plus pratique, pour la vérification de l’horizontalité et de la verticalité,
  • deux truelles : l’une au côté biseauté pour saisir du ciment sur la taloche et l’autre spécialement pour les joints avec sa lame fine et plate,
  • le mètre : vous avez le choix entre le mètre ruban et le mètre pliant,
  • le marteau de maçon : il servira à couper les briques,
  • la masse : vous en aurez besoin pour tailler la brique.

Les fondations

Commencez par marquer la ligne le long de laquelle vous allez construire le muret. Puis, creusez sur une profondeur de 60 cm environ avec une largeur minimale deux fois supérieure à celle du futur muret. Versez du sable sur une épaisseur de 20 cm dans cette tranchée. Il est conseillé par la suite de faire un coffrage pour que la terre et le béton ne se mélangent pas car sinon le béton serait moins solide. Pour cela, posez des planches solides de part et d’autre de l’emplacement du muret avec un piquet tous les 50 cm et veillez à l’horizontalité de l’ensemble. Pour l’armature, posez les deux barres de fer à béton dans le sens de la longueur et fixez-en des morceaux qui relient les deux barres tous les 50 cm, à l’aide de fil de ligature. Pour que l’armature ne touche pas le sol, mettez-la sur des briques ou des blocs de béton. Vous pouvez maintenant passer au coulage du béton au cours duquel il faudra souvent planter un bâton pour éviter la formation de bulles. Lorsque le coffrage est rempli, « vibrez » le béton c’est-à-dire frappez le coffrage avec un marteau, lissez ensuite le dessus et laissez passer quelques jours pour bien durcir le béton.

Maçonner le muret

Marquez les extrémités du muret à l’aide de profilés en aluminium qui serviront de piquets. Etayez-les avec des tasseaux dont l’ensemble sera fixé par des clous ou des serre-joints. Pour savoir si le mortier est prêt, mettez-en une couche sur une brique que vous presserez contre une autre et séparez-les après une minute. Il faut que la répartition du mortier sur les deux briques soit égale, et si ce n’est pas le cas, l’adhérence n’est pas bonne, peut-être en raison d’une mauvaise proportion dans la préparation du mortier ou de l’état des briques (trop sèches). Pour la première assise, placez un cordeau entre les profilés pour s’assurer de l’horizontalité des briques posées, cela est primordiale pour commencer. Mettez une couche de mortier, placez-y les briques de sorte que le mortier déborde. Pour les assises suivantes, appliquez du mortier sur la rangée des briques précédentes à chaque étape, utilisez la truelle pour corriger la position des briques, vérifiez le décalage des joints et employez fréquemment le niveau à bulles. Si vous voulez raccorder le nouveau muret à un ancien mur dans un angle droit, enlevez une brique une fois sur deux dans le sens de la hauteur et intégrez-y les nouvelles briques.

Bon à savoir

  • Pour enlever le reste de mortier, une fois le muret fini, lavez-le avec de l’acide chlorhydrique en respectant le mélange suivant : une mesure d’acide pour 20 mesures d’eau. Pour cela, utilisez une brosse en prenant soin de vous protéger et rincez abondamment après quelques minutes.
  • Vous pouvez utiliser des blocs de béton à la place des briques, surtout si le muret à construire occupe une grande surface. Comme ces blocs sont en général plus grands, le travail sera plus rapide.
  • Pour mettre des canalisations dans le mur, tracez des fentes séparées par 4 cm de distance environ et dégagez le centre en frappant avec une masse. Si les canalisations sont horizontales, le muret supportera des charges beaucoup plus réduites à cause des fentes horizontales, d’où la nécessité de ne les utiliser qu’au strict minimum.
 
Les peintures et crépis de façade
Peindre soi-même sa maison n’a rien de bien sorcier, à condition de savoir choisir les produits à utiliser, savoir les doser et disposer du bon outillage. Cela ne prend que quelques heures et le ...
La pose de vos spots à encastrer
La réussite de l’installation de spots à encastrer dépend en partie de la répartition de l’éclairage. Un autre aspect pour le choix d’un spot, on peut choisir un modèle TBT (Très Basse Tension) ou à ...
L’élévation d’un mur de clôture en parpaings
Fait avec des parpaings, vous êtes assuré de la longévité du mur, compte tenu de la dureté et de la fiabilité de cette matière. Si vous disposez de l’équipement adéquat, vous pourrez procéder vous-même à ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures