Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Tout ce qu’il faut savoir pour la construction d’une terrasse

La construction d'une terrasse prend peu ou beaucoup de temps selon la solidité que vous désirez. Dans tous les cas, il faut prendre en compte l’état de votre terrain ainsi que la dimension que vous projetez de donner à votre entreprise. Gagnez du temps en vous passant d’une infrastructure en béton mais profitez plus longtemps de votre terrasse en l’adoptant.
Réussir la pose d’une couverture en bardeaux bitumés
Fixée par des clous sur un support en bois, la couverture en bardeaux bitumés est facile à poser, même pour ...
Réussir la pose d’une couverture en plaques bitumées
Fixée par des clous à « tête moulée » sur des pannes ou des liteaux, la couverture en plaques bitumées est ...
Réussir la pose des piliers et portails
Poser un portail n’est pas une mince affaire même si il est tout à fait possible de le faire soi même, et ...

La construction d’une terrasse débute par le conditionnement du terrain et la constitution du support de dallage. En béton ou en pavé, le revêtement se pose assez délicatement selon la nature du support. Il s’ensuit alors un travail de finition qui se révèle être capital pour le maintien de la terrasse.

Le travail préparatoire sur un support en béton

La terrasse se construit généralement aux abords directs du logement, sur un versant ensoleillé à longueur de journée et idéalement protégé du vent. Suite à cette orientation préalable, il vous faut connaître chaque mesure pour déterminer la quantité de matériaux à utiliser. Sachant qu’une terrasse doit être plate et légèrement inclinée de 1 à 2 cm pour évacuer facilement les eaux de pluie vers un puisard ou un jardin, vous pouvez déjà entrevoir son allure avant de commencer l’ouvrage par rapport à la disposition et à l’état de votre terrain.

En implantant des piquets qui relient des cordeaux, vous délimitez la zone de construction. L’une des caractéristiques d’une terrasse réside dans le fait qu’elle doit se situer au plus à 3 cm en dessous du niveau de la porte. A cet effet, il se peut que vous ayez à creuser sur une profondeur de 25 cm en essayant de garder des niveaux aussi uniformes que possible sur votre portion de terrain. De plus, éliminez toute sorte d’imperfection telle que les pousses végétales. Quant à l’inclinaison, de nouveaux piquets disposés à 1 mètre d’intervalle servent à tendre un fil dont l’horizontalité doit être garantie par un niveau à bulles ou à fioles. Déterminez et délimitez alors le niveau exact de la terrasse.

Servant de support à la terrasse, une chape de béton empêchera les mauvaises herbes de pousser. A cet effet, vous pouvez préparer vous-même le béton en louant ou en vous procurant une bétonnière. Le dosage conventionnel étant de 1,5 l d’eau, 3 kg de ciment, 6 kg de sable et 13 kg de gravier pour 1 m³ de béton, il faudra incorporer l’eau progressivement pour obtenir un matériau assez humide pour permettre le coulage. Sur les bords de la surface délimitée, installez une armature en plastique et déposez un treillis métallique sur toute la surface à couvrir. Au contact de la porte, prévoyez un joint de dilatation en polystyrène.

Pour le coulage de la chape de béton, sachez que 12 m³ peuvent être déversés en une seule coulée. Ainsi, vous réduisez les risques de coupure et de point faible. Si cette quantité s’avère insuffisante, des joints de dilatation seront alors nécessaires. Recouvrant la totalité de l’aire de la terrasse, la chape doit cependant être épaisse de 10 cm sinon elle peut devenir friable avec le temps. Pour parvenir à l’aplanir, utilisez une règle de maçon pour lisser le béton après que vous l’ayez compacté et nivelé. Une planche d’échafaudage vous permettra de le couvrir sur toute sa longueur. Finalement, arrosez le tout régulièrement de telle sorte qu’il ne s’assèche pas. Après une semaine de ce traitement, vous pouvez enlever l’armature.

La construction de la terrasse

Après la chape, des dalles en béton seront installées pour garantir une stabilité sur le long terme. Elles ne pourront être posées que 4 à 5 semaines après la constitution de la chape de béton. Cette période vous permettra de les concevoir vous-même si vous avez décidé de ne pas en acheter. De plus, vous devez entretenir la chape en la nettoyant régulièrement par brossage et arrosage. Par la suite, une couche de ciment de 2 mm d’épaisseur étalée sur toute la surface à l’aide d’un balai à poil dur sera légèrement arrosée afin de recevoir du mortier. Celui-ci devra couvrir le tout sur 2,5 à 3 cm d’épaisseur. Si vous voulez le fabriquer vous-même, sachez qu’il faut combiner à 2 kg de ciment 3 kg de sable et du plastique émoussé pour obtenir du mortier qui ne suinte pas à la pression et qui ne se met pas non plus en paquets.

Ce mortier doit être assez humide avant d’accueillir les dalles en béton. En prenant une taloche, aplanissez la surface et vérifiez qu’elle est plate en vous servant d’un cordeau. Procédez par étape en posant en premier des dalles entières à l’aide des mortiers-colles et veillez à ce que les dalles découpées ne soient pas trop petites. Pour une découpe correcte, protégez d’abord vos yeux des éclats de béton à l’aide de lunettes de sécurité car vous devrez utiliser une meuleuse d’angle munie d’un disque approprié pour cet ouvrage. Vous pouvez alors entreprendre le collage.

Construction d’une terrasse sur un lit de sable

Contrairement au support en béton, le sable est plus fragile notamment en temps de pluie. Après l’étape de creusage, une armature en bois sera placée sur les rebords et l’inclinaison sera revue à 1,5 à 2 cm par mètre. Ensuite, un lit de sable de 10 cm d’épaisseur sera alors déposé uniformément sur toute la surface délimitée. Celle-ci sera recouverte d’une couche de 2 mm de ciment qu’il faudra aplatir, tasser et talocher.

En évitant de marcher sur toute cette partie fraîchement aménagée, disposez les dalles à leur emplacement exact de telle sorte qu’elles soient en contact parfait entre elles. Vous pouvez ajuster la pose en ayant recours à un marteau en caoutchouc pour éviter de les casser. Les travaux de découpe des dalles étant identiques pour tout type de support, il ne vous reste qu’à bien calculer le nombre de dalles à poser de telle sorte que toutes soient entières. Une fois les bordures bien affinées, vous pouvez disposer de la terre tout autour de ce plateau de dallage et répandre par la suite du sable fin jusque dans les jointures.

Construction d’une terrasse en pavé

La diversité des revêtements et des couleurs constitue l’avantage des pavés. Ils peuvent être disposés en épi, en grille, à la grecque ou par un dessin libre. Le plus profitable et le plus économique est certainement le pavé à plat dont la dimension peut varier selon vos exigences. Il faut juste savoir qu’ils se comptent au mètre carré. Dans la phase initiale, la fouille doit toujours être creusée. Plus le sol est mou, plus sa profondeur augmente, pouvant ainsi atteindre les 25 cm. Dans l’armature en bois, du sable sera étalé uniformément pour atteindre un niveau prédéfini et n’oubliez pas de l’arroser.

La pose d’un pavé est simple. Procédez par rangée de telle sorte que les joints courts ne soient pas en contact entre eux en respectant le plan que vous avez fixé pour la terrasse. Sans trop enfoncer le pavé, tapez-le sur ses extrémités à l’aide d’un marteau en caoutchouc de telle sorte que chaque unité forme un bloc compact avec l’ensemble. Vérifiez systématiquement le maintien du niveau. Il est en outre facile de décoller un pavé trop enfoui dans le sable. N’hésitez pas à rajouter du sable pour atteindre une hauteur uniforme et replacez le pavé. Sur les bords, effectuez la découpe du pavé en vous servant d’une meuleuse d’angle pourvue du bon disque.

Pour parfaire la finition, un lit de sable viendra recouvrir les pavés sur toute l’aire de la terrasse. Un arrosage fin permettra ensuite de compacter le sable jusqu’au niveau des jointures. Enlevez alors l’excédent de sable à l’aide d’un balai ordinaire.

 
Installer un éclairage extérieur
Installer un éclairage extérieur embellit le jardin, met en valeur la propriété et surtout sécurise la maison. On peut éclairer seulement l’entrée comme il est tout à fait possible de placer des bornes ...
La motorisation d’un portail à vérin
La principale étape dans la motorisation d’un portail concerne la fixation des vérins qui vont ouvrir et fermer la porte à l’aide du moteur. Leur positionnement et leur fixation doivent être précis ...
Réussir la pose du lambris bois et revêtu
Le lambris est un revêtement mural composé d’un ensemble de lames qui sont fixées les unes aux autres et qui recouvre totalement ou partiellement un mur. Il existe plusieurs types de lambris et vous ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures