Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

L’installation d’un éclairage extérieur doit obéir à des règles précises

Installer un éclairage extérieur embellit le jardin, met en valeur la propriété et surtout sécurise la maison. On peut éclairer seulement l’entrée comme il est tout à fait possible de placer des bornes basses ou des potelets le long d’une allée. Pour ceux qui ont le privilège d’avoir des arbres ou des massifs dans leur jardin, il faut les éclairer à l’aide de spots à enterrer ou de spots à piquer. Sur une pelouse, les spots à enterrer escamotables permettent de tondre le gazon sans aucune crainte.
Réussir la pose des piliers et portails
Poser un portail n’est pas une mince affaire même si il est tout à fait possible de le faire soi même, et ...
Construire un muret
Dans la majorité des cas, on utilise un muret comme une alternative à la haie de voisinage. Sa mise en ...
Réussir la pose d’une couverture en plaques bitumées
Fixée par des clous à « tête moulée » sur des pannes ou des liteaux, la couverture en plaques bitumées est ...

A l’extérieur, on peut installer soit un éclairage en applique soit un éclairage de jardin. Pour l’éclairage de jardin, l’étape la plus délicate est la mise en place du câble à enterrer puis il faut choisir les matériels en conséquence. Avant d’installer un éclairage extérieur, il faut prendre des précautions particulières. A cause du taux d’humidité élevé qui prévaut à l’extérieur, toute installation extérieure doit être connectée à un disjoncteur différentiel de 30 mA qui ne dessert aucun autre circuit électrique. Il faut également tenir compte du niveau de protection des luminaires. Sur chaque appareil, il y a les lettres IP suivies de deux chiffres. Le premier indique le degré de résistance à la pénétration des poussières. Pour un éclairage extérieur, ce chiffre ne doit pas être inférieur à 3. Le second indique le degré d’étanchéité du luminaire, au moins il doit être égal à 3. Mais pour plus de sécurité, optez pour des luminaires à IP 44 ou plus.

Comment installer un éclairage extérieur en applique ?

On peut utiliser soit des ampoules classiques qui diffusent une bonne lumière d’ambiance, soit des projecteurs halogènes qui permettent d’obtenir un éclairage très puissant. Ces derniers sont particulièrement indiqués pour un éclairage de sécurité et doivent être installés à la bonne hauteur. Mais, les câbles fixés le long des murs ne sont pas très esthétiques, ils ne doivent sortir du mur qu’au niveau du luminaire. Les lampes pourvues de cellule photo-électrique s’allument automatiquement à la tombée de la journée. De même, elles s’éteignent dès les premières lueurs du jour. Les lampes munies de détecteur de mouvement s’allument au cas où elles détectent des déplacements dans une zone donnée. Installez la lampe à la bonne hauteur et au bon endroit et elle enregistrera mieux les déplacements latéraux.

Habituellement, un joint en caoutchouc installé entre le globe et la douille rend le boîtier parfaitement étanche. Si le joint est absent, c’est que le boîtier est conçu pour que l’eau qui a pu y pénétrer puisse s’évacuer rapidement. Pour le raccordement, les extrémités dénudées des fils doivent être fixées dans la douille. Vous devez toujours respecter les couleurs des fils et fixer la terre (fil vert/jaune) si la lampe comporte des pièces métalliques. Installez de préférence l’interrupteur à l’intérieur, sinon optez pour les interrupteurs étanches et bipolaires qui coupent à la fois la phase et le neutre.

Comment installer un éclairage de jardin

Pour l’éclairage du jardin, il est primordial de dresser un plan de l’installation où doivent figurer l’alimentation électrique de départ, l’emplacement des sources lumineuses (spot, potelet, halogène, etc.), le trajet des câbles enterrés et le lieu de raccordement à la terre. Il faut savoir que, pour les raccordements, le trajet le plus court n’est pas toujours le plus approprié, épargnez la pelouse autant que possible.

Pour l’éclairage d’ambiance qui ne nécessite pas de lampes puissantes, il est possible de l’alimenter par un courant de basse tension (12 V) obtenu au moyen d’un transformateur dont certains luminaires sont déjà pourvus. Mais pour un éclairage fonctionnel qui utilise des lampes halogènes ou des ampoules de forte puissance, il est indispensable de se connecter à la tension réseau. Pour l’éclairage basse tension, le transformateur se charge de convertir les 230 V du circuit électrique de départ en 12 V. Ainsi, il n’y a aucun risque même si l’on coupe un câble accidentellement. Procédez alors comme suit :

  1. Poser les luminaires à leur emplacement définitif puis calculer la longueur de câble nécessaire.
  2. Pour ne pas risquer un éclairage trop faible, il faut que la distance entre le transformateur et les luminaires soit la plus courte possible sans pour autant sacrifier la pelouse.
  3. Réaliser une tranchée de 20 cm de profondeur pour l’installation des câbles.
  4. Placer les câbles dans une gaine IRO (couleur orange) avant de les placer dans la tranchée. Utiliser des coudes et des manchons pour obtenir une gaine continue.

  5. Recouvrir la gaine avec un grillage de sécurité (couleur rouge) avant de reboucher la tranchée.
  6. Procéder au raccordement des luminaires en fixant les câbles aux bornes de chaque appareil.
  7. Installer le transformateur tout près d’une prise sise à l’extérieur ou à l’intérieur de la maison selon les recommandations du fabricant.

Pour l’éclairage à tension normale, l’installation est plus compliquée :

  1. Suivant le plan d’installation, poser les luminaires à leur emplacement définitif puis calculer la longueur de câble nécessaire. Attention ! Le circuit d’alimentation doit être assuré par du câble à enterrer spécial (VVB).
  2. Réaliser une tranchée de 60 cm de profondeur et 25 cm de largeur pour l’installation des câbles. Si les luminaires sont destinés à éclairer une allée parcourue régulièrement par une voiture, creuser jusqu’à 80 cm.
  3. Déposer une couche de sable de 10 cm d’épaisseur avant d’installer la gaine IRO contenant les câbles.
  4. Recouvrir d’une autre couche de sable de 10 cm d’épaisseur puis d’une couche de terre de même épaisseur.
  5. Placer le grillage rouge de sécurité puis reboucher complètement la tranchée.

Pour le branchement en série des luminaires, pour éclairer une allée par exemple, il faut faire le raccordement au niveau de chaque douille si toutefois le type de luminaire le permet. Sinon fixer une boîte de dérivation sur la façade d’où un câble enterré part vers chaque luminaire. S’assurer que la boîte est bien étanche : présence de joint pour une meilleure fermeture de la boîte et des bourrelets à couper en fonction du diamètre des câbles. Un circuit peut alimenter 8 luminaires au maximum. Certains projecteurs de jardin ne sont pas fixés au sol. Ils peuvent être déplacés en fonction des besoins et se branchent simplement sur une prise. D’autres lampes sont munies de piquet à enfoncer dans le sol. Mais la plupart doivent être fixées au sol à l’aide de béton. Enfin, il faut prévoir un tuyau pour le passage des câbles.

 
Construire une terrasse
La construction d’une terrasse prend peu ou beaucoup de temps selon la solidité que vous désirez. Dans tous les cas, il faut prendre en compte l’état de votre terrain ainsi que la dimension que vous ...
L’entretien de votre piscine
Il faut savoir que l’eau de la piscine n’est changée que rarement, environ une fois tous les trois ou quatre ans. Entre-temps, vous devez garder propre votre eau et éviter toute prolifération de ...
Réussir la pose d’une porte de garage
A un moment donné, chacun constate que la porte de son garage doit être changée, ou d’être carrément réinstallée. Les bons bricoleurs estiment que c’est une opération qui peut être effectuée sans le ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures