Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

La pose des plaquettes de parement est similaire à celle des briques mais les étapes sont moins compliquées

L'une des plus importantes étapes est le mélange du mortier, car c'est ce qui va déterminer la solidité de vos plaquettes de parement. Pour les couleurs et les dimensions, le choix dépend de votre préférence personnelle. Toutefois, gardez toujours à l'esprit que la dimension est proportionnelle à la surface du mur et évitez les contrastes qui vont rendre le mur trop voyant.
Appliquer de l’enduit extérieur
L’enduit est un produit indispensable pour la maçonnerie et les travaux muraux extérieurs, il peut servir de ...
Les peintures et les crépis de façade
Appliquer une peinture en finition lisse ou crépie peut être fait par un bricoleur. Toutefois, il demande ...
Réussir la rénovation de votre façade par sablage
La façade revêt une importance capitale sur l’aspect extérieur d’une demeure vu qu’elle constitue la première ...

Les plaquettes existent en différents types de matériaux, celles en plâtre sont réservées aux murs intérieurs. Privilégiez les plaquettes en béton pour l’extérieur à cause de leur fiabilité exemplaire. Le choix du matériau affecte également la quantité du mortier, ainsi il faudra moins de mortier pour du plâtre que pour du béton. Nous commencerons par préparer le support en nettoyant les salissures et les imperfections. Ensuite, nous tracerons un schéma pour nos plaquettes, cette étape est essentielle pour faciliter la pose. Enfin, nous poserons les plaquettes de parement à l’aide d’un mélange de colle et de mortier. Nous verrons également comment poser les plaquettes en matériaux tels que le béton. On peut utiliser les plaquettes de parement pour créer différents motifs, toutefois nous vous conseillons de maîtriser les étapes pour une pose standard avant de créer des motifs plus complexes.

Préparer le mur

Voici les outils nécessaires pour poser des plaquettes de parement :

  • De la colle (c’est ce qui constitue le mortier)
  • Un niveau à bulle
  • Une meuleuse (pour découper les plaquettes)
  • Des spatules normales et crantées
  • Une scie circulaire
  • Un fer à joints
  • Une brosse
  • Un fil à plomb
  • Une scie égoïne
  • Une règle
  • Un pinceau

Utilisez la brosse pour nettoyer parfaitement le mur, et dans le cas d’un mur carrelé, créez des rayures avec la spatule pour améliorer l’adhérence lors de la pose. Si le mur est très endommagé, il faudra le ragréer avec de l’enduit ou du plâtre mural. Il est parfois difficile d’appliquer la colle sur des murs de béton, surtout en été, aussi utilisez une éponge pour mouiller toute la surface.

Tracer le schéma des plaquettes de parement

Si vos plaquettes de parement sont en matériau lourd, il faut commencer la pose par le bas. Utilisez la règle pour créer des repères correspondant à trois plaquettes superposées, n’oubliez pas d’ajouter 2 centimètres pour le joint. Vous devrez parfois utiliser un cordeau si la surface est très grande. Vous pouvez créer un calepinage autour des fenêtres et des portes, il consiste à poser les plaquettes sur le contour des ouvertures. Il faudra poser la largeur de la plaquette sur le contour pour créer votre motif, l’alignement doit être parfaitement symétrique sinon cela va gâcher toute l’esthétique. Étant donné que la découpe sur des plaquettes en béton est très remarquable, il faut les poser dans des emplacements qui n’attirent pas le regard.

Poser les plaquettes de parement

En premier, on va poser les plaquettes légères, en appliquant de la colle sur toute la surface avec la spatule crantée. Commencez par le haut en vous aidant des repères, la quantité de colle n’est pas importante puisque nous pourrons enlever le surplus par la suite. Vous pouvez également utiliser la colle pour dissimuler les petites imperfections de la surface, mais elles ne doivent pas dépasser les 10 millimètres. Commencez par poser les plaquettes en progressant horizontalement, il faut les placer l’une sous l’autre. Si vous voulez créer un motif irrégulier, commencez une nouvelle ligne en décalant le joint. Par exemple, si votre première ligne commence par une plaquette entière, utilisez une moitié pour la seconde ligne. Collez les plaquettes avec un mouvement de gauche à droite pour optimiser leur adhérence. Il faut environ une demi-heure pour le séchage du joint, aussi utilisez ce temps pour contrôler l’alignement des plaquettes et du joint avec un fil à plomb. Si votre surface possède des arêtes, posez d’abord une plaquette d’angle, ensuite découpez une plaquette entière pour remplir l’espace restant. Pour finir, utilisez le fer à joint pour enlever le surplus de colle, et il faudra attendre quelques heures pour que le mur soit entièrement sec.

Il faut quelques composants supplémentaires pour poser des plaquettes lourdes :

  • Des tasseaux de bois (des planches fines en bois peuvent convenir)
  • Du joint (il est vendu en sachet de 1 à 10 kg)
  • Une poche de joint (cela peut être du cellophane transparent sur lequel on perce un trou, on va l’utiliser comme un tube de colle)

La quantité de colle doit être plus importante pour les plaquettes lourdes, appliquez-en sur la surface et sur le dos des plaquettes. Commencez toujours par le bas en les plaquant fortement contre le mur. Ensuite, placez les tasseaux de bois entre les interstices des plaquettes. cela permet de les garder en place et vous facilitera la tâche quand vous appliquerez le joint. Attendez 24 heures et retirez les tasseaux de bois, mélangez ensuite la poudre de joint avec de l’eau pour créer une pâte. Mettez cette dernière dans la poche de joint et utilisez-la comme un tube pour insérer le joint dans l’espace laissé par les tasseaux. Enfin, utilisez le fer à joint pour enlever l’excédent de colle. Il est à noter que la pâte durcit au bout de deux heures. Vous pouvez également étaler cet excédent sur les plaquettes avec un pinceau pour créer un aspect « rustique ».

 
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures