Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Les différentes phases de la construction de piliers de soutien et de la pose du portail

La réussite de l’installation d’un portail dépend en grande partie de la qualité du travail fourni au niveau des piliers. Effectivement, les piliers ne sont pas de simples colonnes érigées à même le sol pour ensuite soutenir le portail. Pour garantir la force du portail, c’est sur la force des piliers qu’il faut se concentrer. Si d’apparence, les piliers sont simples, les fondations et les éléments à encastrer dans le pilier révèlent un côté technique un peu plus abouti et une plus grande complexité de la construction. En suivant les dispositions qui suivent, vous suivrez un plan précis de travail qui facilitera la construction des piliers et la pose du portail.
Réussir la pose d’une couverture en plaques bitumées
Fixée par des clous à « tête moulée » sur des pannes ou des liteaux, la couverture en plaques bitumées est ...
Réussir la pose d’une couverture en bardeaux bitumés
Fixée par des clous sur un support en bois, la couverture en bardeaux bitumés est facile à poser, même pour ...
Réussir la pose du lambris bois et revêtu
Plus original que la peinture et plus raffiné que le papier peint, le lambris bois est aujourd’hui le must ...

Le gros du travail que vous aurez à faire lors de l’installation d’un portail sera la mise en place des piliers qui viendront soutenir le portail. Une fois que les piliers se tiendront fixement, il ne restera plus qu’à y placer les ventaux du portail et d’ajouter les pièces de fermeture.

Avoir les bons outils

Avant de commencer, mieux vaut anticiper les nombreux outils dont vous aurez besoin pour mener à bien la pose des piliers et du portail. Pour les instruments de mesure et de traçage, le mètre reste incontournable, puis à cela s’ajoute une règle de maçon, un niveau à bulle, un fil à plomb et un cordeau à tracer. Vérifiez toujours que les éléments soient perpendiculaires entre eux et soient parfaitement à l’horizontal. Pour les découpes, vous aurez besoin d’une meuleuse – lorsque la découpe se fait sur un joint – et d’une perceuse en plus de la scie à métaux. Enfin, vu les travaux de fondations, prévoyez une pelle, une pioche et une truelle. Vers la fin des travaux, lors de la pose du portail, vous aurez sûrement besoin de cales biseautées et de planches de bois (1,5m).

Le travail sur les fondations

La première chose à faire est de bien mesurer les distances entre les piliers en fonction de la taille de votre portail bien sûr en veillant à espacer de quelques millimètres (3 à 8mm) les deux vantaux du portail. Il faut également considérer l’espacement nécessaire pour installer les systèmes d’ouverture :

  • Pour une ouverture à 90°, ajoutez à chaque pilier 1,5cm à 3cm
  • Pour une ouverture plus large à 180°, ajoutez carrément 4cm à chaque pilier

Une fois que vous aurez obtenu l’écart adéquat à mettre entre les piliers, vous pouvez commencer les travaux pour les implanter. A noter que la taille des piliers joue aussi un rôle important pour assurer la stabilité de l’installation finale. Des piliers trop petits risquent de ne pas supporter le poids du portail. La taille des piliers variera entre 20x20, 30x30, ou 40x40 selon que ceux-ci soient légers (PVC), de poids moyen (bois fin, bois ajouré, …) ou lourd (bois lourd, métal).

Pour commencer les travaux, creusez une tranchée sous l’emplacement du portail avec ses piliers. Il s’agit de bâtir des fondations qui vont ancrées les piliers bien solidement dans le sol. Dans tous les cas, les fondations doivent être assez profondes pour ne pas être affectées par le gel en hiver. Ces fondations seront profondes de 60cm et leur épaisseur autour des piliers, d’au moins 10cm supérieur à leur largeur. Un chaînage de 4 fers sera placé, couché, dans les fondations avec les deux extrémités aboutissant au niveau des fondations des piliers.

Pour la réalisation d’un pilier, quatre fers torsadés (10-12mm) seront placés perpendiculairement au chaînage pour former l’ossature du pilier veillez laisser 3 à 5cm entre le fer et le bord intérieur du pilier. Les 4 fers torsadés devraient ainsi être disposés en carré. Renforcez l’installation avec du fil de ligature au niveau des jonctions entre fer et chaînage. Placez ensuite les gaines électriques dont vous pouvez avoir besoin pour des installations futures telles que des lampes, une sonnerie, un interphone, un système d’ouverture à distance … Puis, utilisez des morceaux de polystyrène pour réserver les places pour mettre le sabot central du portail ainsi que les crapaudines – qui servent à supporter le portail et de décharger le poids vers le sol et pas uniquement sur les piliers. Terminez en versant le béton et attendez qu’il se soit fixé autour du chaînage et des fers torsadés avant de poursuivre les travaux, soit 48h de pause.

L’installation des piliers

Avant de poser les parois des piliers, placez au préalable une base en mortier qui va venir s’intercaler entre le premier élément des piliers avec la surface de la fondation. Emboîtez un à un les éléments qui composent la paroi de vos piliers. A chaque nouvelle superposition, enduisez avec du mortier ou du mastic l’intérieur des parois au niveau des joints pour que le béton ne trouve aucun point d’où il pourrait déborder lorsqu’il sera coulé.

A ce stade, les piliers sont encore creux. Trouez les piliers au niveau des places qui seront allouées aux gonds et à un boîtier électrique où aboutissent les gaines électriques : utilisez une meuleuse lorsque la découpe se fait sur un joint, sinon, utilisez la perceuse et le foret béton. Faîtes attention au niveau des gonds ! N’oubliez pas que les fondations seront ensevelies sous le sol et qu’il faut donc estimer la hauteur du sol fini et du pilier avant d’avoir les bonnes hauteurs de gonds.

Enfin, remplissez le pilier de béton maigre mouillé (pour 1 seau de ciment, 5 seaux de gravier et de sable) Mais ne remplissez pas tout le pilier d’un coup, procédez par tranche de 75cm. Attendez que la couche de béton sèche avant de passer à un autre remplissage de 75cm de haut. Lorsque vous arrivez au niveau des trous de scellement, il faut y placer des morceaux de polystyrène de mêmes dimensions que les socles des gonds ou encore de la boîte électrique : le polystyrène bouchera le trou de scellement.

L’installation du portail

Le portail n’est pas l’étape la plus difficile. Pour commencer, fixez les pentures sur les ventaux puis les gonds. A noter que plus les pentures sont longues, plus le maintien est fort car plus il devrait y avoir de points de vis. Insérer ensuite les gonds dans leur socle au niveau des piliers et maintenez les ventaux avec les cales biseautées. En ajustant avec ces mêmes cales la hauteur définitive du portail, fixez définitivement les socles de gonds avec du mortier rapide. N’enlever les cales et autres planches de soutien qu’après 48h. Pour terminer l’installation de votre portail, vous devez fixer au portail le verrou du bas, les arrêts, la barre de contreventement, et la serrure.

Complément d'information
Fiche © Leroy Merlin
© Fiche Leroy Merlin Fiche pratique réussir la pose des piliers et portails Fiche pratique réussir la pose des piliers et portails
 
Réussir la pose du grillage
L’achat de tous les accessoires relatifs au grillage et du grillage proprement dit entre dans cette phase. L’installation proprement dite du grillage suit des étapes claires et concises. Il faudra ...
La pose d’une gouttière PVC
Une gouttière permet d’évacuer efficacement l’eau de pluie, le PVC est idéal à cause de sa souplesse et de sa résistance. De plus, c’est l’une des rares réalisations de plomberie qui n’a pas besoin de ...
Construire un muret
Pour les murets d’une hauteur moyenne, il n’est pas nécessaire de ferrer la fouille, c’est-à-dire d’utiliser une ossature métallique au moment de creuser les fondations. Toutefois, cela est conseillé si ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures