Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Les conseils et étapes à suivre pour que la pose des plaquettes de parement soit réussie

Les plaquettes de parement sont des éléments de décoration qui permettent de donner un certain relief à une façade dénudée et à plat. Lorsqu’on est un simple amateur de bricolage, on ne possède pas toujours les connaissances nécessaires pour mener à bien des travaux qui se révèlent très simples. De plus, on n’a pas forcément les réflexes d’un professionnel pour effectuer le travail rapidement tout en garantissant une finition de qualité. Pourtant, la pose des plaquettes de parement est un travail qui ne nécessite pas de compétences particulières et peut ainsi assez facilement être réalisé sans devoir faire appel à un ouvrier du bâtiment. Il est vrai que l’on ne s’improvise pas bricoleur mais le tout lors de la pose des plaquettes de parement est de suivre une bonne méthodologie de travail, d’où les quelques consignes qui vont suivre, celles-ci permettront également de réunir d’emblée les différents matériels et outils qui seront utiles et ne pas être pris au dépourvu au moment des travaux.
Réussir la pose d’une couverture en plaques bitumées
Fixée par des clous à « tête moulée » sur des pannes ou des liteaux, la couverture en plaques bitumées est ...
Réussir la pose du lambris bois et revêtu
Plus original que la peinture et plus raffiné que le papier peint, le lambris bois est aujourd’hui le must ...
Réussir la pose d’une couverture en bardeaux bitumés
Fixée par des clous sur un support en bois, la couverture en bardeaux bitumés est facile à poser, même pour ...

On peut distinguer deux grandes phases lors de la pose des plaquettes de parement : la phase de planification d’abord et la phase d’élaboration ensuite. Durant la phase de planification, il s’agira de choisir les plaquettes de parement adéquates aux travaux et de déterminer la technique à utiliser pour placer ces plaquettes sur le mur. Durant la phase d’élaboration, il faut savoir préparer le mur pour accueillir les plaquettes, tracer les repères nécessaires pour un travail net, et enfin, poser convenablement les plaquettes.

Préparer les outils

Comme dans tous travaux de bricolage, vous devrez avoir à portée de main les outils dont vous aurez besoin. Pour les outils de base, vous devrez avoir une spatule et une spatule crantée, un pinceau, un niveau à bulle, une règle, un fil à plomb, un fer à joints, une brosse et de la colle. Au sujet de la colle, utilisez de la colle en pâte sauf pour le cas de plaquettes en béton et prévoyez de la colle qui soit prévue pour tenir malgré le gel en hiver si vous vous lancez dans la pose de plaquettes de parement en extérieur.

Lors de la pose de plaquettes de parement, de nombreux outils dépendent fortement du choix de plaquettes qui seront utilisées. Ainsi, pour les travaux de découpe, vous aurez besoin d’une meuleuse si vous utilisez des plaquettes en terre cuite, d’une scie égoïne si elles sont en plâtre, d’une scie circulaire si elles sont en béton. Pour la pose, vous aurez éventuellement besoin d’une poche à joint avec du joint, et des cales de bois dans le cas où vous opterez pour des plaquettes lourdes. A noter que le joint est disponible en plusieurs couleurs, ce qui peut permettre de créer un style de décoration en mélangeant plusieurs couleurs différentes.

Définir le type de plaquettes adéquat

Il existe plusieurs types de plaquettes de parement qui se différencient en fonction du matériau utilisé lors de leur fabrication. Lorsqu’il faut choisir entre les différents matériaux disponibles, il ne s’agit pas simplement d’un choix esthétique car, toutes les plaquettes de parement ne s’utilisent pas de la même manière. Ainsi, il faut savoir que les plaquettes en plâtre sont uniquement destinées aux murs intérieurs d’une maison tandis que les plaques destinées aux murs extérieurs sont faites avec des matériaux plus résistants qui supporte le vent, la pluie, la neige, … : béton, terre cuite, pierre, … Bien sûr, rien ne vous empêche d’utiliser ces plaques d’extérieur en intérieur.

Les plaquettes de parement se distinguent également par leur épaisseur : elles sont plus ou moins fines et cette différence implique de choisir une technique adaptée pour la pose. Ainsi, les plaquettes de parement relativement fines se collent de haut vers le bas, c’est-à-dire, en partant du plafond pour arriver au sol, cette technique répond à un souci d’esthétisme car il arrive qu’il faille couper les plaquettes pour les ajuster aux dimensions du mur et il est préférable que les plaquettes coupées se retrouvent plutôt au pied du mur. Par contre, pour les plaquettes de parement épaisses – donc lourdes – il faudra partir du sol pour remonter vers le plafond : les plaquettes du bas servant ainsi de base solide.

La préparation du mur

Pour que la pose des plaquettes soit de qualité, le mur sur lequel celles-ci seront collées doit répondre à certaines conditions : être parfaitement lisse et propre. Une exception est à observer pour les murs en carreaux ou en plâtre, dans ce cas il faut strier la surface plutôt que de lisser.

Une fois propre, la préparation du mur consiste à mettre les repères à suivre pour éviter que les plaquettes de parement ne se dispersent lors de la pose et ne soit pas totalement alignées. Ne faîtes pas confiance à vos yeux, mieux vaut suivre des repères préétablies au lieu de coller les plaquettes au fur et à mesure. Au lieu de placer simplement en ligne parallèle vos plaquettes, vous êtes libre de créer des dispositions à motif pour une touche plus personnelle sur votre mur. Il est conseillé de dessiner le motif en question sur du papier calque pour le reporter facilement sur le mur ensuite. Attention à ne pas oublier la largeur des joints entre les plaquettes.

Réaliser la pose des plaquettes de parement

Selon l’épaisseur des plaquettes, la technique pour les poser est différente. Pour les plaquettes fines, il suffit d’enduire une couche de colle sur une surface d’à peu près trois rangées de plaquettes et d’y apposer les plaquettes au fur et à mesure. La colle prend mieux en jouant la plaquette avec des mouvements de va-et-vient. Par contre, pour poser les plaquettes épaisses, vous mettrez de la colle aussi bien sur le mur que sur le dos des plaquettes elles-mêmes. Pour ce type de plaquette, appuyez fort dessus

Pour améliorer la tenue, intercalez des tasseaux de bois – obtenus avec les cales de bois – entre les plaquettes. Attendez un jour entier (24h) pour enlever ces cales avant de passer au jointoyage :

  1. Mélangez le sac de joint avec 1L d’eau
  2. Mettez la pâte de joint ainsi obtenue dans la poche à joint
  3. Remplissez les écarts entre les plaquettes et laissez sécher une demi heure
  4. Avec un fer à joint, uniformisez la surface de la pâte
  5. Terminer le jointoyage en balayant ces couloirs au pinceau humide
Un hydrofuge permettra enfin de protéger le revêtement de l’eau et constitue une meilleure protection globale.
Complément d'information
Fiche © Leroy Merlin
© Fiche Leroy Merlin Fiche pratique réussir la pose des plaquettes de parement Fiche pratique réussir la pose des plaquettes de parement
 
Construire un muret
Pour les murets d’une hauteur moyenne, il n’est pas nécessaire de ferrer la fouille, c’est-à-dire d’utiliser une ossature métallique au moment de creuser les fondations. Toutefois, cela est conseillé si ...
La pose d’une gouttière PVC
Une gouttière permet d’évacuer efficacement l’eau de pluie, le PVC est idéal à cause de sa souplesse et de sa résistance. De plus, c’est l’une des rares réalisations de plomberie qui n’a pas besoin de ...
L’entretien de votre piscine
Il faut savoir que l’eau de la piscine n’est changée que rarement, environ une fois tous les trois ou quatre ans. Entre-temps, vous devez garder propre votre eau et éviter toute prolifération de ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures