Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

L’isolation des murs et des planchers avec les bons outils et la bonne méthode

Avant de commencer, il faut choisir le type d’isolant à utiliser. Pour un résultat optimal plusieurs facteurs techniques doivent être pris en compte avant de faire son choix. Il est également primordial de rassembler tout le matériel nécessaire avant d’entamer les travaux. Sur un mur abîmé, l’isolation est un peu plus compliquée et nécessite quelques précautions supplémentaires.
Cirer un meuble
Si les ébénistes et les antiquaires conseillent la cire pour protéger les meubles qu’ils vendent, c’est bien ...
Poser des tringles et des barres à rideaux
Il existe différents types de tringles et de barres à rideaux. Malgré leur différence, leur installation est ...
Isoler les murs et les planchers
Bricolage facile et délicat à la fois, l’isolation des murs peut se réaliser par soi-même, à condition ...

Réaliser l’isolation des murs et des planchers ne requiert aucune aptitude particulière. Choisir le matériau isolant en fonction du travail à entreprendre, réunir les outils indispensables et bien suivre la procédure de pose permettent d’obtenir un résultat satisfaisant.

Quelques conseils pour mener à bien l’isolation des murs et des planchers

Concernant l’épaisseur de l’isolant, plus le matériau est épais, plus l’isolation sera performante. Chaque matériau est doté d’un coefficient de conductivité thermique appelé coefficient lambda. Un matériau qui bénéficie d’un coefficient lambda faible est un très bon isolant car il conduit moins la chaleur. La connaissance du facteur lambda permet de connaître la résistance thermique du matériau c’est-à-dire la résistance que l’isolant offre contre la chaleur. Pour calculer cette résistance thermique, il suffit de diviser l’épaisseur de l’isolant par le coefficient lambda. Un bon isolant possède une résistance thermique élevée. Il est également profitable de connaître la résistance thermique du matériau sur lequel l’isolant sera appliqué. La connaissance de ces détails techniques permet de choisir l’isolant qui convient le mieux.

Il faut ensuite réunir le matériel nécessaire pour le travail :

  • une scie égoïne à denture fine de préférence
  • un maillet en bois
  • un mètre-ruban à enroulement automatique
  • une agrafeuse manuelle ou électrique
  • une perceuse/visseuse
  • un niveau à double bulle pour un contrôle vertical et horizontal
  • une règle de maçon
  • une paire de ciseaux
  • un marteau de charpentier
  • une spatule
  • un fil à plomb
  • des tréteaux
  • un couteau
  • masque, gants et lunettes

Comment isoler les murs sains et les murs abîmés ?

Pour les murs, même s’il est possible de faire une isolation par l’extérieur, une isolation par l’intérieur est beaucoup moins onéreuse et n’exige pas trop de travaux en maçonnerie. Plusieurs matériaux conviennent pour l’isolation des murs par l’intérieur mais les plus utilisés restent les panneaux composites, les plaques de polystyrène et les panneaux semi-rigides en laine minérale.

Un panneau composite est formé par un panneau de plâtre doublé de carton. Chaque plaque doit être collée sur le mur à l’aide de mastic adhésif. Sur un mur sain, la technique de pose est la suivante :

  1. Marquer sur le plafond l’épaisseur du panneau à laquelle on ajoute 1 cm pour le mastic. Utiliser le fil à plomb pour reporter la marque sur le sol
  2. La longueur du panneau doit être la hauteur sol-plafond moins 1 cm. Raccourcir la plaque au besoin à l’aide de la scie égoïne. Utiliser les tréteaux pour ce faire
  3. Appliquer le mastic adhésif sur le panneau. Chaque plot doit avoir 2 cm d’épaisseur
  4. La pose doit commencer dans un angle. Poser des cales biseautées sur le sol. Dresser le panneau sur ces cales (il doit rester à 1 cm du sol pour éviter toute humidité)
  5. Presser la plaque à l’aide de la règle. L’aligner sur les tracés sol et plafond
  6. Procéder de la même manière pour les autres plaques. Utiliser la règle et le maillet pour l’alignement
  7. Terminer le travail par la pose des joints (calicot et enduit)

Les plaques de polystyrène sont des isolants synthétiques. Ils peuvent être dotés d’un revêtement en plâtre. Sur un mur sain, la technique de pose est la suivante :

  1. La longueur du panneau doit être la hauteur sol-plafond plus 1cm (ne pas confondre avec le panneau composite). Pour les plaques collées, la longueur est exactement la hauteur sol-plafond. Utiliser la scie égoïne pour raccourcir la plaque
  2. Enduire de colle le dos de la plaque. 1 plot tous les 35 cm environ
  3. Poser la plaque sur le mur en commençant dans un angle. Presser raisonnablement
  4. Procéder de même avec les autres plaques en vérifiant toujours l’alignement à l’aide de la règle et la verticalité (aplomb) avec le fil à plomb ou le niveau à bulle

Les panneaux en laine minérale ont l’indéniable avantage d’être incombustibles. Ils sont également munis de pare-vapeur destinés à prévenir la condensation. Sur un mur sain, la technique de pose est la suivante :

  1. A l’aide d’une spatule, enduire de colle le dos du panneau (côté pare-vapeur). Placer le premier panneau dans un angle en commençant par le bas
  2. Après la pose des panneaux, mettre des joints de bandes adhésives siliconées pour éviter toute circulation d’air entre les panneaux
  3. Terminer par le montage d’une cloison en panneaux ou en carreaux de plâtre

Sur des murs abîmés, quelques précautions sont à prendre avant la pose des isolants. Pour les panneaux semi-rigides en laine minérale et les plaques de polystyrène, monter une ossature en bois verticale ou horizontale. Pour ce faire, utiliser des tasseaux vissés suffisamment épais pour recevoir l’isolant. Caler les tasseaux si le mur présente un faux-aplomb. Ensuite, poser les plaques en suivant la même procédure que pour un mur sain. Pour les panneaux composites, ils seront vissés sur des tasseaux installés tous les 60 cm. La longueur de chaque panneau doit être exactement la hauteur sol-plafond.

Comment isoler les planchers ?

Pour l’isolation des planchers, on peut utiliser soit du feutre en laine de verre soit de la vermiculite. Pour une isolation efficace, l’épaisseur du feutre ne doit pas être inférieure à 10 cm. Pour les planchers munis de chevrons, placer le feutre entre les chevrons en prenant soin de mettre le côté pare-vapeur en-dessous. Pour les planchers avec lambourdes sur solives, placer la première couche de feutre comme indiqué précédemment. Mettre en place les lambourdes puis installer la deuxième couche.

La vermiculite est un produit expansé obtenu par traitement thermique de granulés minéraux. Pour calculer la quantité nécessaire, il suffit de mesurer le volume entre solives pour une épaisseur de 10 cm. Exemple : l’espace entre solives a 300 cm de long pour 30 cm de large. Le volume est de 300x30x10 = 90.000 cm3, soit 90 dm3. Il faut alors 90 dm3 ou 90 litres de vermiculite. Verser la vermiculite entre les solives en évitant de la compacter. Araser à l’aide d’une planche selon l’épaisseur souhaitée.

Complément d'information
Fiche © Castorama
© Fiche Castorama Fiche pratique isoler les murs et les planchers Fiche pratique isoler les murs et les planchers
 
Monter une étagère
Le montage d’une étagère est un travail facile à exécuter, accessible aux bricoleurs. Cependant, l’assimilation des techniques pour le montage d’une étagère prenant appui sur un mur, ainsi que celui d’un ...
L’assemblage des meubles en angle
Il existe différentes manières d’assembler un meuble. L’assemblage en angle est une technique qui présente une foule d’avantages. Suivant vos convenances, le meuble ainsi obtenu peut être démontable ou ...
Monter un placard
Chacun est libre de décider de la profondeur de son placard même si la profondeur standard est de 61 cm. Dans le cas où le placard est installé dans une alcôve, la profondeur de celle-ci doit être ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures