Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Votre gazon Le gazon, les étapes à suivre pour qu’il soit agréable à regarder

Procéder à la préparation du terrain et du sol, c'est avant tout connaître les gestes et les outils adaptés avant de semer le gazon. Mais pour maintenir un gazon en excellent état, l’entretien est également indispensable.
Poser du grillage
Pour avoir un grillage bien tendu, qui ne gondole pas et pour éviter de voir son œuvre balayé par un grand ...
Installer un système d’arrosage enterré
Le système d’arrosage enterré présente plusieurs avantages. Il évite l’une des corvées pénibles du jardinage ...
Le buis
Planté en massif, en haie, en bordure ou en arbuste isolé, le buis ou Buxus sempervirens constitue le ...

Pour un nouvel aménagement, le gazon doit être minutieusement choisi de telle sorte qu’il s’adapte à son utilisation ou à son environnement direct. Puis, il est indispensable de mettre le terrain et le sol en condition en se référant uniquement sur les instruments indiqués afin de parfaire votre travail. Vous pouvez alors commencer à semer les graines suivant les techniques indiquées. Au stade de l’entretien, les gestes sont répétitifs mais faciles à réaliser.

Les étapes incontournables avant de semer

Le choix et la quantité du gazon à semer constituent les préalables les plus importants de la mise en place du gazon. Le reste se base sur les outils et le travail de la terre. Pour un usage sportif et ludique, optez pour le gazon qui résiste au piétinement. Pour l’esthétique, vous avez le gazon anglais. Le type rustique est, quant à lui, adapté à tous les sols. Vous devez, en outre, tenir compte de l’environnement car il existe le gazon d’ombre, adapté aux zones qui ne sont pas très ensoleillées et le gazon rustique méditerranéen pour celles fortement ensoleillées.

Côté matériel, il doit être prêt à l’emploi. Pour l’ensemble des travaux à effectuer, ayez sous la main un râteau, une pelle, une bêche et une fourche à bêcher. Une griffe à 4 dents s’avère également utile au même titre qu’un rouleau, un motoculteur charrue, un épandeur à main ou à engrais. Dans une optique d’entretien, un arroseur asperseur et un pulvérisateur sont les plus indiqués. Une tondeuse, un coupe bordure, des cisailles à gazon et un scarificateur manuel ou à roue constituent un équipement plus essentiel. En définitive, des semelles aératrices peuvent s’avérer utiles, de même qu’un arrosoir à rampe, un pulvérisateur avec cache herbicide et l’incontournable brouette.

Quant au terrain, il doit être préparé pour que les graines poussent convenablement. Si de la végétation persiste sur le terrain, commencez par l’éliminer en optant pour un désherbant contenant du glyphosate qui permet de semer les graines de gazon après trois semaines. Ensuite, étalez les amendements sur toute la surface. Il est préférable d’apporter de l’engrais de fond à l’automne tandis qu’au printemps, l’engrais de semis est souhaitable.

Tant que la terre n’a pas été détrempée, vous pouvez effectuer un travail de labour avec une profondeur de 20 cm à l’aide d’un motoculteur ou une bêche. Puis, utilisez la griffe et brisez les mottes. N’oubliez pas d’ôter les débris afin que le sol soit bien nivelé. Si vous souhaitez implanter un arrosage enterré, faites-le avant le nivellement. Avec la pelle, enlevez alors les pierres et mettez le tout sur un niveau identique pour éliminer les trous. A cet effet, utilisez le rouleau pour obtenir une surface de terre parfaitement plane. Enlevez alors les pierres restantes. Le râteau vous servira à avoir, en surface, la finesse de la terre sur 2 à 3 cm. Recommencez ce ratissage plusieurs fois.

Semer les graines

Semez toujours en tournant le dos au souffle du vent en tenant compte des périodes les plus propices, sans pluie ni vent. Ainsi, si vous êtes originaire du Nord, il est préférable de le faire de la mi-mars à la mi-mai ou de la mi-août à la mi-septembre. Par contre, si vous habitez dans le Sud, pensez à semer vos graines de février à la mi-mai ou de la mi-août à novembre.

En terme de proportion, une surface de terre de 100 mètres carrés demande 3 à 4 kilogrammes de graines mélangées à de l’anti-fourmi. Servez-vous du râteau, du rouleau, de la griffe à 4 dents, de l’épandeur à main ou de l’épandeur à engrais. En vous déplaçant suivant la longueur du terrain, faites des aller-retour en semant les graines tout en veillant à ne pas revenir sur vos pas. Afin de vous assurer que chaque parcelle est bien couverte, refaites un passage mais suivant la largeur cette fois. Il est recommandé d’en répandre davantage sur les bords afin de créer un effet bordure. Après, tassez une bande de terre de 1 centimètre d’épaisseur sur la surface à l’aide d’un râteau. Les graines recouvertes seront ainsi parfaitement assemblées au sol, à plus forte raison, si vous effectuez un ou plusieurs passages avec le rouleau.

Par ailleurs, le maintien d’un sol humide sur 5 centimètres de profondeur en saison sèche s’obtient par un arrosage en fines gouttelettes. En saison de pluie, il est fortement recommandé de faire usage des produits anti-limace, ces petites bêtes empêchant une bonne croissance de l’herbe. De plus, vous avez intérêt à éviter l’apparition de mauvaises herbes en faisant un faux semis suivant un principe identique au semis lui-même. Puis, vous aurez à traiter la surface avec un désherbant contenant du glyphosate en respectant toutefois les dosages requis pour les produits. Afin que cette destruction soit véritablement efficace, il vous suffit de combiner le désherbant sélectif et l’anti-mousse à l’engrais. Notez alors que travailler profondément la terre est néfaste dans la mesure où les graines non levées pourraient remonter.

Comment entretenir le gazon ?

Au bout de deux à trois semaines après le semis, le gazon aura environ atteint dix centimètres de hauteur. La première tonte consiste à couper à cinq ou six centimètres en utilisant une tondeuse à lames parfaitement aiguisées, de préférence une tondeuse scarificatrice qui vous permet un gain de temps considérable. Seulement, il est conseillé d’attendre que la pelouse soit totalement sèche et d’utiliser une vitesse de tondaison raisonnable. Après, passez à nouveau le rouleau pour un meilleur contact entre les racines et le sol. Entretenez votre gazon en la tondant sur le tiers de sa hauteur totale avec une cisaille à gazon ou un coupe bordure pour la finition. Dans la mesure où les résidus qui s’ensuivent pourraient favoriser la formation de matières indésirables telles que l’humus et la mousse, il serait sage de nettoyer l’aire de plantation et de jeter ces déchets.

L’été, vous pouvez prendre un intervalle de deux semaines avant de renouveler l’opération. A l’automne jusqu’à la fin du mois de Septembre, tout comme au printemps, il faudrait tondre le gazon toutes les semaines. En novembre, effectuez une tonte en enlevant une hauteur de 5 à 6 centimètres pour que le gazon ait l’énergie nécessaire pour l’hiver. Pour l’arrosage, en été, arrosez le soir pour que l’humidification se fasse en bonne profondeur, jusqu’à 10 centimètres. Deux à trois fois par an, dans la période avril-mai, en juillet puis en septembre, boostez la croissance en apportant de l’engrais au gazon.

A partir de la deuxième tonte, combattez les mauvaises herbes avec un désherbant sélectif jeune gazon, qui sera remplacé par un simple désherbant sélectif après les quatrième et cinquième tontes. Afin que l’air et l’eau puissent mieux pénétrer le sol, utilisez des semelles aératrices. Au printemps et à l’automne, les résidus d’herbes doivent être nettoyés par scarification. Cette même opération vous débarrassera d’ailleurs des mousses après que vous aurez versé de l’anti-mousse sur votre terrain.

 
La protection et la décoration des bois et fers extérieurs
Le fer, tout comme le bois, sont très décoratifs par nature. Toutefois, ils craignent tous les deux l’alternance de l’humidité et du soleil. Le bois gonfle d’abord sous la pression de l’eau et finit ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures