Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Amender et apporter des engrais, c’est nourrir votre sol pour une meilleure fertilité

Nombreux sont les types d’engrais et les techniques d’amendement, toutefois ils ne doivent pas être utilisés n’importe comment. Il vous faudra considérer différents paramètres, comme la nature de votre sol ainsi que les plantes qui y poussent ou que vous allez cultiver. En outre, les techniques diffèrent d’une plante à l’autre car certaines fleurs risquent de perdre leur arôme et voire même de dégager une mauvaise odeur si on n’applique pas les méthodes appropriées. L’efficacité de l’amendement et de l’apport d’engrais s’obtient donc suite à une bonne étude préalable du sol ainsi que des plantations prévues ou déjà effectuées.
Les pièges à taupe à ultrasons
Les appareils à ultrasons constituent le meilleur moyen de combattre les taupes et tous les nuisibles sur ...
Le broyage et le compost des végétaux
Les plantes du jardin ou du potager ont besoin d’engrais pour assurer leur croissance. Pourquoi ne pas ...
Semer et planter dans le potager
Planter dans un potager est très simple, surtout pour les plus patients. Avec des outils adéquats, une ...

L’amendement consiste à incorporer au sol des substances fertilisantes pour favoriser la croissance des plantes. Il l’aide à mieux retenir l’eau et à assimiler toutes les matières organiques environnantes. Toutefois, en fonction de la nature du sol et des types de plantes, il vous faudra utiliser des substances appropriées. Quant à l’apport d’engrais, il s’agit également de substances fertilisantes qui enrichissent le sol en oligoéléments (bore, fer…) et en minéraux (potassium, azote et phosphore). À la différence de l’amendement qui consiste à mélanger les substances à la terre, l’apport d’engrais ne se fait qu’une fois les plantes mises en terre. Disponibles en sachets dans les rayons jardinage, ces substances prêtes à l’emploi sont d’une grande utilité pour la croissance de vos plantes.

Les techniques d’amendement

L’amendement est l’action d’ajouter des substances nutritives à un sol à cultiver pour le rendre plus fertile. Pour un bon amendement, nous vous préconisons deux produits bien précis :

  • L’humus : adapté à tout type de sol et tout type de plante, il aérera les plantes jusqu’aux racines et sera capable de retenir les minéraux ainsi que les engrais organiques.
  • Le compost : il est également une composition très fertilisante, toutefois il faut attendre 90 jours après sa préparation avant de l’employer.

Pour réaliser un compost, suivez les étapes suivantes, une par une :

  1. Réalisez d’abord un bac à l’aide de 4 pieux et de grillages puis placez-le dans un coin à l’ombre dans votre jardin,
  2. Versez-y une fine couche de branches pour l’assise,
  3. Ajoutez un sac de compost (disponible dans les rayons jardinage) jusqu’à 20 cm du sol,
  4. Déversez de la poudre d’algues marines à raison de 100 g/m²,
  5. Insérez de la terre en une couche d’environ 20 cm,
  6. Ajoutez feuilles et herbes sèches (facultativement),
  7. Arrosez abondamment,
  8. Ajoutez un activateur Bio,
  9. Couvrez le tout d’une bâche en plastique,
  10. Laissez fermenter pendant environ 90 jours avant utilisation.
Le compost prêt, mélangez-le à votre terre pour l’enrichir et pour permettre ainsi une meilleure croissance de vos plantes.

L’apport d’engrais

Même si l’amendement est déjà une fertilisation efficace du sol, les nutriments qui le composent peuvent se dissoudre avec le temps, d’où la nécessité d’utiliser des engrais de surface pour continuer à nourrir vos plantes. Pour des besoins urgents, comme par exemple une carence en phosphore, utilisez des engrais chimiques. Toutefois pour améliorer intégralement la qualité du sol, comme dans l’action du compost, choisissez les engrais organiques. L’engrais à employer diffère selon le type de plante, donc veillez à bien lire ce qui est écrit sur l’emballage avant d’en acheter. De plus, nous vous conseillons d’acheter des engrais à caractère inoffensif pour éviter de brûler vos plantes.

Pour savoir si votre sol présente une carence minérale, procurez-vous d’un testeur dans les rayons jardinage et conformez-vous aux rapports suivants selon le type de plante :

  1. Arbres : Potassium 8 % - Azote 5 % - Phosphore 4 %.
  2. Gazon : Potassium 5 à 10 % - Azote 10 à 15 % - Phosphore 6 à 9 %.
  3. Légume : Potassium 8 à 10 % - Azote 4 à 6 % - Phosphore 4 à 7 %.
  4. Tomate : Potassium 6 à 12 % - Azote : 4 à 12 % - Phosphore : environ 15 %.
  5. Fraise : Potassium 11 % - Azote 6 % - Phosphore : 8 %.
  6. Fleur : Potassium 12 à 14 % - Azote 7 à 9 % - Phosphore 6 ou 7 %.

D’un autre côté, il vous faudra également surveiller l’acidité de votre terre, et ce toujours au moyen d’un testeur, disponible en rayon jardinage. Même si la majorité des plantes se cultivent en terre basique, certains types de plantes, comme les azalées, ne croissent qu’en terre acide, veillez donc à bien vous informer sur les besoins de vos plantes. Pour diminuer l’acidité du sol, employez un amendement en calcaire (1kg/6 m²) tous les 2 à 3 ans en fonction du degré d’acidité et du résultat attendu. Quant à un sol trop basique, il est plus difficile de l’acidifier, toutefois vous pouvez y ajouter une terre de bruyère mais les résultats ne se manifesteront qu’au bout de quelques années.

Pour une plus grande efficacité, suivez les étapes suivantes au moment de l’épandage de l’engrais :

  1. Effectuez l’opération 2 à 3 mois avant la reprise des pousses pour une bonne imprégnation des nutritions jusqu’aux racines. Cela évite également la brûlure des plantes (dans le cas d’engrais classiques), étant donné qu’au bout de ce laps de temps, les granulés auront tous été désagrégés.
  2. A l’aide d’un épandeur, répartissez les engrais sur toute la surface à planter ou déjà plantée. À défaut, procédez manuellement en tâchant de les répartir de façon régulière.

Points importants à retenir dans l’amendement et l’apport d’engrais

Les points suivants peuvent vous aider avant d’amender ou d’apporter des engrais :

  • L’amendement d’un rosier est assez particulier car effectivement il ne faut surtout pas que les racines plantées soient en contact avec le compost. Pour ce faire, plongez les racines dans un pralin, un produit spécial destiné à enrober les racines, avant la mise en terre.
  • Chaque plante est spécifique, évitez donc de faire un apport d’engrais global pour tout le jardin. En vous conformant aux rapports décrits plus haut, vous pourriez déduire le type d’engrais à utiliser. Le mieux est d’acheter les engrais spécifiques, c’est-à-dire qui correspondent à des catégories de plantes bien précises, et d’effectuer des interventions ponctuelles.
  • L’emploi de l’humus est fortement déconseillé pour les rosiers, la pelouse, les arbres et les fruits. Utilisez plutôt un compost comme amendement et pour l’engrais, préférez des engrais adaptés à chaque catégorie. En particulier pour le rosier, qui est une plante assez délicate, prenez en compte sa nature : grimpant, pleureur ou bosquet.
  • L’humus est recommandé pour les légumes, les tomates et les fleurs, son action est meilleure entre novembre et mars.
  • L’apport d’engrais spécifique doit être effectué quelques mois avant la floraison. Ainsi, pour les légumes, les tomates et les fruits, vous le ferez entre juin et août pour les fleurs pérennes et les roses, de mars à mai pour les fleurs passagères, avant la floraison pour les arbres, de février à avril et pour les pelouses, au mois de mars, avril, septembre et octobre.
  • Attention ! Un surdosage pourrait être fatal pour vos plantes. Cela se manifeste par un excès de feuilles, pour les carottes par exemple, qui risquerait de casser la tige, ce qui est totalement l’inverse du résultat escompté. Pour éviter un désagrément, conformez-vous strictement au dosage recommandé sur l’emballage.
 
Entretenir vos outils de jardin
Lorsque vous vous lancez dans des travaux de jardinage, vous devez utiliser des outils adaptés. Pour que ces derniers gardent leur efficacité, vous devez en prendre soin. Voici quelques ...
Votre gazon, du semis à l’entretien
Le type de gazon que vous aurez choisi doit être adapté au microclimat de votre région. Il faut tenir compte de la température, de l’ensoleillement et de l’humidité. On distingue 4 principaux types de ...
Semer, planter et repiquer les légumes
Savoir jardiner est dit-on un don, certains ont la main verte et d’autres pas. Mais pour cultiver comme les professionnels, horticulteurs et autres maraîchers, il faut se donner le temps ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures