Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Fabriquer son compost de manière écologique par broyage des débris végétaux domestiques

Jardiner est une activité ludique qui permet de se relaxer et de prendre du temps pour soi tout en améliorant son environnement, ou mieux, en produisant des légumes pour sa cuisine, dans le cas d’un potager. Ce temps peut aussi être mis à profit pour essayer de nouvelles techniques qui ne coûtent presque rien mais dont l’efficacité sur les plantes et l’impact écologique, à grande échelle d’utilisation, ne sont pas négligeables. C’est notamment le cas du compost qui est un engrais naturel fabriqué à partir de déchets végétaux et qui se prépare en un tour de main. Tous les jardiniers amateurs devraient maîtriser sa recette afin d’utiliser concrètement un engrais « vert » pour une activité verte.
Planter et tailler un arbre
En parcourant cette page, vous pourrez trouver des informations précieuses sur la manière dont un arbre ...
Rempoter et replanter
Les plantes peuvent être améliorées en effectuant fréquemment un rempotage et une replantation afin de leur ...
Herbicides et insecticides
Pour lutter contre les différents nuisibles détruisant l’harmonie du jardin, du potager ou du verger, ...

Il existe deux options principales, toutes deux à base de végétaux, pour enrichir son jardin ou son potager avec de l’engrais naturel : le broyage et la fabrication de compost. Ces pratiques ont largement cours dans les pays en voie de développement mais gagnent à être relancées dans les pays occidentaux car elles sont respectueuses de l’environnement, permettent de faire de sérieuses économies sur l’achat d’engrais, et sont de surcroît très faciles à utiliser. Les ingrédients de base utilisés pour la mise en œuvre de ces deux méthodes d’enrichissement du sol sont les déchets dits « verts » provenant du jardin même ou du potager (racines, mauvaises herbes, feuilles mortes, branchages, etc.) et les déchets végétaux provenant de la maison (épluchures de fruits et de légumes, plantes d’intérieur fanées, etc.) et qui sont récupérés au lieu d’être jetés à la poubelle. Alors, concrètement, comment faire pour broyer ou composter des végétaux ? Quelle utilisation peut-on en faire et quels avantages peut-on en tirer ?

Le broyage de végétaux

Le broyage de végétaux consiste à réduire les déchets du jardin, essentiellement l’herbe coupée, les branchages et les feuilles mortes, en une masse végétale qui pourra être incorporée au compost, étalée sur les plates-bandes pour lutter contre les mauvaises herbes, protéger le sol en cas de gel ou de canicule en empêchant l’évaporation de la vapeur d’eau, ou encore nourrir la terre par sa décomposition. En un mot, les intérêts plaidant en faveur de l’utilisation des déchets végétaux broyés ne manquent pas ! De plus, le processus de broyage de ces végétaux est plus que simple. Il faut juste veiller à utiliser des déchets déjà secs pour que le broyage soit plus efficace. En premier lieu, il faut acheter un broyeur électrique pour les petites surfaces et à moteur thermique pour des étendues plus vastes, en veillant à choisir un modèle équipé d’une bavette de protection, pour éviter les jets surpuissants de débris qui peuvent blesser. Ensuite, il faut se munir de gants de jardinage, de lunettes de protection, d’une rallonge électrique, d’une brouette, d’une fourche et d’un arrosoir. Avant de mettre le broyeur en marche, de préférence loin de la maison car ce type de machine est assez bruyant, il faut vérifier que l’amas de déchets végétaux ne comporte pas de trop grosses branches ni de cailloux ou gravillons qui risqueraient de l’user avant l’heure. Ensuite, il ne reste plus qu’à actionner la machine, collecter les débris « hachés » et les utiliser à bon escient. Facile, non ?

Le compost de végétaux

Le compost est quant à lui une masse de déchets végétaux et de déchets ménagers putrescibles qui est mise à fermenter dans un bac ou dans un trou et qui est ensuite utilisé comme engrais naturel dans le jardin ou le potager. Le compost permet d’entretenir le renouvellement de l’humus et de nourrir les insectes et autres vers de terre nécessaires à la bonne qualité du sol. Le recours au compost permet aussi d’améliorer la circulation de l’eau dans le sol, qui est toujours maintenu humide par sa « couverture » végétale, et enfin, permet de réduire écologiquement la quantité de déchets de chaque ménage. Pour faire du compost, il faut d’abord collecter les déchets du jardin (en écartant ceux qui ont été en contact quelconque avec un pesticide) et les déchets végétaux de la maison (en laissant de côté tout ce qui est non putrescible comme le verre et le plastique), puis mettre un bac (en plastique, en bois ou en grillage), au fond duquel un lit de petits bois destiné à favoriser la circulation de l’air aura été aménagé, à l’ombre. Tasser les ordures dans le bac en les arrosant copieusement avec de l’eau tous les 20cm. Ajouter éventuellement quelques lampées d’activateur de compost, du genre sulfate d’ammoniaque, puis laisser le tout reposer. Les professionnels recommandent de broyer ensemble tous les déchets avant de les empiler dans le bac, mais ce n’est pas obligatoire. Il est à signaler qu’au-delà de l’utilisation du bac, il est aussi possible de former un tas de compost à même le sol, mais ce n’est ni très hygiénique, ni très beau à regarder…

Le compost doit être régulièrement entretenu pour qu’il pourrisse bien, et devienne plus efficace. Toutes les 6 semaines, il faut brasser le compost avec une fourche et, toutes les trois semaines, il faut l’arroser au tuyau pour maintenir un bon taux d’humidité dans le bac. Six mois après sa fabrication, le compost prend l’aspect d’un matériau brun et friable. Il est alors prêt à être utilisé et peut être incorporé à la terre du jardin ou du potager. L’idéal est de le placer entre 5 et 15cm de profondeur de sol, et à raison de 1 à 5 litres par mètre carré. Si le compost est utilisé en intérieur ou pour des semis, il faut le mélanger à un peu de terreau ou de sable car il est trop riche et risquerait de tuer les plantules. Bref, rien de très difficile, même pour un amateur !

Complément d'information
Fiche © Leroy Merlin
© Fiche Leroy Merlin Fiche pratique le broyage et le compost des végétaux Fiche pratique le broyage et le compost des végétaux
 
Semer et planter dans le potager
Planter soi-même ses légumes procure beaucoup d’avantages et de plaisir. En général, un terrain de 3 m sur 4 suffit pour subvenir aux besoins de votre famille, la surface idéale pour un potager d’une ...
Amendements et engrais
Nombreux sont les types d’engrais et les techniques d’amendement, toutefois ils ne doivent pas être utilisés n’importe comment. Il vous faudra considérer différents paramètres, comme la nature de votre ...
Semer et entretenir une pelouse
La beauté d’une pelouse repose avant tout sur la réussite de sa mise en terre, c’est pourquoi cette dernière s’avère être une tâche laborieuse. Pour ce faire, il faut disposer d’outils spécifiques, ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures