Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Entretenir ses rosiers régulièrement permet d’assurer la décoration de son jardin pendant toute la belle saison

En prenant soin de vos rosiers, vous êtes surs qu’ils seront les plus belles plantes ornementales de votre jardin, avec leurs magnifiques fleurs odorantes et colorées. Un jardinier qui arrive à cultiver des beaux rosiers sera capable de s'occuper ensuite de n'importe quelles fleurs.
Le géranium
Les géraniums sont des plantes très exigeantes. Ils peuvent supporter les pires conditions mais c’est leur ...
Repiquer les fleurs annuelles
Les fleurs annuelles nécessitent des précautions particulières pour qu’elles arrivent sainement au bout de ...
Les semis et plantations des fleurs
Planter des fleurs peut sembler facile mais il faut néanmoins respecter quelques principes de base pour ...

Avant tout, vous avez intérêt à vérifier que votre plantation se situe dans un endroit parfaitement ensoleillé et aéré. Autrement, il vous est conseillé de déplacer vos plants et de les mettre dans un milieu plus approprié en sachant que les périodes idéales pour planter les rosiers sont celles où la terre n’est ni trop dure ni très sèche, écartant alors les périodes trop chaudes d’été et trop froides d’hiver. En plus, vous devez éviter de planter les rosiers durant leur période de floraison afin de leur permettre de se développer dans les meilleures conditions. Généralement, les rosiers remontants fleurissent entre le mois de mai et le mois de décembre. Leur floraison est pluriannuelle. Par contre, la floraison des rosiers non remontants se produit une fois par an, au printemps. Ce type de rosiers génère beaucoup de fleurs. Dans tous les cas, il devient indispensable de s’en occuper régulièrement afin de les faire vivre sainement.

Les outils nécessaires pour l’entretien du rosier

Vous aurez besoin de plusieurs outils pour l’entretien de vos rosiers. Avant de vous approcher des plants, il vous est recommandé de protéger vos mains par des gants de jardin pour éviter d’être piqué par les épines. Pour redresser et soutenir vos rosiers, utilisez un tuteur. En outre, munissez-vous d’une bêche pour creuser et d’une binette pour ameublir la terre. Pour la coupe et l’ajustement de la taille des branches, vous aurez également besoin d’un sécateur.

Pour les maintenir en bonne santé, les rosiers doivent être correctement protégés contre les parasites et autres nuisibles. Ainsi, n’oubliez pas les fertilisants, les fongicides et les insecticides qui s’attaquent aux pucerons et autres cochenilles. Ces produits favorisent leur croissance mais veillez alors à les utiliser selon les doses recommandées. En outre, quelques écorces de pin vous seront utiles pour protéger vos plantes des mauvaises herbes au printemps. Enfin, en cas de besoin, mieux vaut que vous disposiez d’un treillage, des liens et d’un mastic cicatrisant. Un arrosoir est un atout pour faciliter l’arrosage de vos rosiers.

Les points essentiels de l’entretien des rosiers

Lors de la plantation de vos rosiers, évitez d’enterrer le point du greffe. Celui-ci devra être butté en automne afin de mettre votre arbrisseau épineux à l’abri du gel. Ainsi, le point de greffe sera recouvert d’une petite motte de terre d’environ quinze centimètres d’épaisseur, étalée tout autour de la plante. Par contre, au lieu d’utiliser des buttes, le paillage est plus adapté pour le printemps. Ainsi, des écorces de pin seront tassées sur une hauteur approximative de cinq centimètres autour du point de greffe. Cette opération vous aide à maintenir le sol humide pendant l’été tout en empêchant la croissance des herbes folles.

L’arrosage de vos rosiers suit un rythme régulier et doit se faire abondamment surtout après leur plantation et durant la période d’épanouissement de leurs fleurs. Toutefois, faites attention à éviter les fleurs et les feuilles. A partir du mois de mars, vous pouvez effectuer un binage et ce jusqu’en septembre. Cette tâche consiste à briser les blocs de terre se formant autour du rosier avec une binette. Le tout contribue à l’ameublement de la terre et à l’aération optimale du sol sur toute la période. Parfois, des mauvaises herbes poussent autour du rosier. Il faut les supprimer dans le but de conserver toutes les propriétés minérales du sol et de différer d’éventuelles contaminations de la plante à travers les feuilles mortes ou malades éparpillées à proximité.

Les nouvelles pousses apparaissent dès le printemps, pour stimuler leur croissance et une floraison largement plus abondante, vous avez intérêt à utiliser des engrais. Il vous suffit alors d’étaler ces fertilisants, sous forme soluble ou en granulée, sur la surface entourant les plantes. Ainsi les fleurs croîtront plus vite et votre jardin gagnera en couleur et en parfum. Il se peut que vous trouviez des feuilles de rosier rouillées ou tachées d’une marque noire ou jaune, c’est qu’il est temps de recourir aux fongicides qui seront idéalement appliqués une fois toutes les trois semaines. En outre, la circulation des fourmis sur les tiges de vos rosiers indique très souvent la présence des pucerons ou des cochenilles, utilisez alors les insecticides appropriés.

La taille des rosiers et les gestes complémentaires

Pour une croissance rapide et saine, il vous est conseillé d’ôter les pousses en dessous du point de greffe notamment les gourmands qui sont des feuilles à sept folioles. La même opération est indiquée pour les fleurs fanées dans la mesure où leur présence empêche l’augmentation de la production des nouvelles fleurs et favorise l’apparition des fruits qui ne feraient que les concurrencer dans l’absorption des sèves et substances naturelles incontournables pour la floraison.

Par ailleurs, les rosiers étant des plantes ornementales, il devient alors nécessaire que vous uniformisiez leur taille. A cet effet, les brindilles et les bois morts doivent être coupés au même titre que les rameaux qui empêchent le développement d’une autre branche. En conséquence, le mieux est de ne garder que les bons rameaux tout en effectuant une coupe de l’extrémité vers l’extérieur. Le niveau idéal se situe juste à quelques millimètres au dessus de l’œil.

Concernant la taille, celle d’un rosier dépend de son espèce. Pour les rosiers buisson, tige ou miniature, l’idéal est de les maintenir entre 15 et 20 centimètres à partir de la greffe. A cet effet, il est utile de garder uniquement les tiges principales, de préférence les jeunes pousses, en prenant soin d’en aérer le milieu. Quant aux rosiers grimpants remontants et pleureurs, il est inutile de tailler les quelques branches principales bien que la longueur des pousses latérales doive être réduite entre 30 et 40 centimètres. Par contre, ne gardez que 10 centimètres des rameaux et 6 à 7 branches principales pour les rosiers grimpants non remontants. Par nature, il ne faut pas découper régulièrement les rosiers anciens. Il suffit de leur épargner les tiges mortes et d’être trop encombrés. Les rosiers arbustes, quant à eux, ne se coupent que trois ou quatre ans suite après leur plantation. Pour les compléments, vous pouvez vous contenter de les éliminer sur un cycle de trois ans.

Complément d'information
Fiche © Leroy Merlin
© Fiche Leroy Merlin Fiche pratique l’entretien de vos rosiers Fiche pratique l’entretien de vos rosiers
 
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures