Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Le rempotage et le replantage améliorent la floraison et l’état de vos arbustes et vos fleurs

Les fleurs mal entretenues enlaidissent le décor de votre résidence et peuvent progressivement se faner et dépérir. Mises en pot et placées à l’intérieur ou dans le jardin, les plantes doivent être rempotées et replantées pour devenir plus décoratives et pour mieux valoriser votre demeure.
Votre gazon, du semis à l’entretien
Le bon choix du type de gazon, une bonne préparation du sol, un semis réalisé dans les règles de l’art et un ...
Amendements et engrais
L’amendement et l’apport d’engrais sont des techniques de jardinage consistant à enrichir le sol pour obtenir ...
Planter et tailler un arbre
En parcourant cette page, vous pourrez trouver des informations précieuses sur la manière dont un arbre ...

Pour le rempotage et le replantage, vérifiez l’état de la plante. Ensuite, si un entretien est nécessaire, préparez les outils et les matériaux nécessaires. Changer les pots, raccourcir certaines racines qui sont trop longues, ou mettre un nouveau terreau permettent de revigorer vos plantes d’ornementation.

Le rempotage

Les plantes en pot nécessitent un entretien particulier. Lorsque leurs racines se sont trop développées, ou que les éléments nutritifs et la terre sont insuffisants, le rempotage est inévitable pour que la plante puisse continuer à vivre. Cette opération permet aussi de rajeunir une plante vieillie et qui se dénude. La reproduction par division des racines ou le remplacement d’un pot assez inesthétique par un autre plus décoratif est l’une des principales raisons du rempotage. L’opération peut se faire toute l’année et elle ne dure qu’environ un quart d’heure par pot.

Munissez-vous de quelques outils indispensables dont un plantoir, un couteau bien affûté, un arrosoir, une brosse dure et un sécateur. Pour le renouvellement, vous pouvez déjà prévoir du terreau, de la tourbe, de l’engrais à action vive et lente, de l’eau de Javel et un pot à fleurs. Notez que la taille du plantoir et de l’arrosoir doit être proportionnelle à celle du pot. Dès l’achat de ce récipient, n’oubliez pas d’anticiper la croissance de la plante. Le pot peut être en terre cuite ou en plastique, avec ou sans réserve d’eau, selon la famille et les besoins de chaque plante. Préparez une bassine d’eau et installez-y la plante durant quelques heures avant le rempotage à condition, toutefois, que celle-ci n’est pas trop volumineuse. Cette opération facilitera l’extraction de la plante sans avoir à briser le pot. Si vous comptez réutiliser des pots anciens, ceux-ci doivent être brossés, et ne doivent présenter aucune trace de mousse, ni de saleté, et trempés dans l’eau de javel afin d’éliminer les éventuels germes.

Votre plan de travail doit être à l’abri du soleil. Commencez par dépoter la plante en renversant le pot par une main, l’autre tenant la plante. Tapez énergiquement sur le bord du pot pour que le contenu se détache des parois. Faites-vous aider si le pot est trop grand et si vous ne réussissez pas, procédez en tirant délicatement sur la base de la tige. Evitez d’exposer au soleil la plante pour qu’elle ne se dessèche. Si vous rempotez pour reproduire les racines ou les tiges, divisez la motte de terre en deux, à la main ou avec un couteau afin de disposer les morceaux obtenus dans des pots différents. N’oubliez pas de sectionner les racines si elles sont trop encombrantes, taillez-les en dessous et autour de la motte.

Étalez des débris de poterie au fond du pot de façon à garder la partie arrondie vers le haut. Ainsi, l’eau pourra s’écouler facilement et vous pourrez préserver la plante d’un excédent d’humidité qui risquerait de pourrir ses racines. Remplissez le fond du pot avec du terreau frais associé à de la tourbe et une poignée d’engrais à action lente et rapide, sauf si vous traitez des plantes grasses ou des cactus. Si la plante présente une longue tige dénudée ou ligneuse, enterrez-la à hauteur des feuilles. Gardez-vous d’utiliser des pots ronds si vous envisagez de rempoter ultérieurement. En croissant, les racines pourraient être trop grandes pour le diamètre du pot.

Le replantage

Contrairement au rempotage qui se fait en toute saison, un végétal ne peut replanté qu’à la fin de l’automne ou au début du printemps. En vue d’harmoniser votre jardin, les grandes plantes doivent être placées au fond du jardin ou près des clôtures et les petits au premier plan. De plus, replanter permet d’éviter qu’une plante ne grandisse démesurément. Cette action se fait généralement une fois tous les deux ans. Pour ceux qui souhaitent rempoter leur plante, il est conseillé d’effectuer la même opération. Replanter permet aussi de reproduire une plante et de rajeunir les espèces ligneuses.

En plus des mêmes outils utilisés pour le rempotage, la bêche est indispensable pour replanter. Des sacs en toile de jute ou en plastique seront aussi fréquemment utilisés. Des bouts de cordes et une hache pourraient vous servir pendant le travail. Pour compléter la préparation, arrosez abondamment les plantes pendant deux jours. Par ailleurs, il est fortement conseillé d’attacher ou de couper les branches qui pourraient être gênantes.

A l’aide de la bêche, délimitez un cercle ayant un diamètre équivalent à la couronne de la plante dont les longues racines ont été coupées. La hache servira à éliminer les racines trop épaisses et résistantes pour la bêche. En vous décalant d’une largeur de bêche, tracez un nouveau cercle et ôtez la partie insérée dans cet intervalle pour former un fossé. Ainsi, il est possible de soulever la motte de terre. En insérant obliquement la bêche en dessous des racines, ôtez la plante en appuyant légèrement sur la manche de votre outil, tel un levier. Enlevez la plante, et conditionnez la motte dans les sacs en conservant les minéraux et placez-les sur le futur emplacement de la plante.

Creusez jusqu’à 50 cm plus grand que la motte, et plus profondément que pour le dernier emplacement. Remplissez le fond du trou par du terreau auquel ne doit être ajouté aucun engrais avant la reprise de la croissance pour éviter le pourrissement des racines. Enfoncez la plante à la même profondeur que la précédente installation, ou au niveau du collet s’il s’agit d’un arbre fruitier. Enfin, remplissez le trou de terreau et de terre de plantation. Il est indispensable de l’arroser à profusion par la suite. L’apparition d’une couche boueuse en surface indiquera la fin de l’arrosage. Vous pouvez rajouter des feuilles et des écorces autour de la plante pour modérer l’assèchement prématuré de cette parcelle et éviter l’apparition de mauvaises herbes. En installant délicatement un tuteur longeant le tronc, votre arbuste se développera sans aucune courbe malgré un vent fort et un sol sablonneux.

 
Semer, planter et repiquer les légumes
Savoir jardiner est dit-on un don, certains ont la main verte et d’autres pas. Mais pour cultiver comme les professionnels, horticulteurs et autres maraîchers, il faut se donner le temps ...
Soigner les plantes
Faire pousser des plantes est inné chez certaines personnes, pourtant c’est un travail qui est loin d’être facile. En effet, planter n’est pas suffisant, des entretiens réguliers tels que l’arrosage, ...
Semer et planter dans le potager
Planter soi-même ses légumes procure beaucoup d’avantages et de plaisir. En général, un terrain de 3 m sur 4 suffit pour subvenir aux besoins de votre famille, la surface idéale pour un potager d’une ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures