Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Les techniques et les procédés de soudure à flamme avec une lampe à souder

La soudure flamme est une méthode à laquelle on a recours pour assembler deux éléments en métal. L’assemblage proprement dit n’est possible que lorsque les éléments concernés sont chauffés à une très haute température grâce au chalumeau (ou à la lampe à souder). Une fois que le métal se trouve au bord de la fusion, les deux pièces peuvent se souder fermement.
Le pistolet à air comprimé
Comment réussir une peinture avec un pistolet à air comprimé ? Nous vous invitons à découvrir les différentes ...
Choisir le bon rabot
Le rabot est un outil indispensable pour les travaux de menuiserie, cet article vous propose toutes les ...
Choisir un compresseur
Un compresseur est une machine qui fabrique de l’air comprimé, ce dernier est utilisé comme énergie par ...

Pour la réalisation d’une soudure à flamme, vous devez respecter certaines précautions et des mesures de sécurité. Il vous faut également disposer des outillages adaptés à l’opération à réaliser. Et pour obtenir des résultats frisant la perfection, vous devez suivre des démarches bien précises.

Le brasage

Le brasage consiste à souder deux pièces métallliques à l’aide d’un alliage de fusion. Une fois les deux éléments à assembler chauffés, on met entre eux le métal d’apport qui entre en fusion, permettant ainsi le soudage. Il existe deux manières de procéder au brasage :

  • Le brasage tendre se fait avec l’étain qui entre en fusion à moins de 450°C. C’est une technique qui permet de souder toutes les catégories de métaux entre elles. On notera en outre que ce procédé est parfait pour souder des éléments qui ne seront pas soumis à d’importantes pressions mécaniques.
  • Le brasage fort fait appel à l’argent, au cuivre ou à l’aluminium. Ces métaux n’entrent en fusion qu’à une température supérieure à 450°. Cette technique est recommandée pour assembler des éléments soumis à de fortes pressions comme les conduites de gaz ou d’eau chaude… C’est une méthode que vous ne devez surtout pas utiliser si vous devez assembler deux éléments en étain, en zinc ou en plomb.

Autres techniques de soudure à flamme

Le soudo-brasage est une technique consistant à mettre les deux éléments à assembler côte à côte avant de procéder à la soudure. Le métal d’apport utilisé dans le cadre du soudo-brasage est le laiton dont la température de fusion est de 900°C. Cette méthode est utilisée pour assembler des éléments qui seront soumis à de fortes pressions mécaniques. Généralement, le soudo-brasage est utilisé pour réparer ou pour assembler des pièces de l’échappement d’un véhicule.

Le soudage autogène consiste à souder deux pièces d’un même métal et n’a pas besoin d’un métal d’apport. Les deux éléments à assembler sont chauffés jusqu’à ce qu’ils entrent en fusion (la température peut atteindre 1 500°C) et se soudent. Dans certains cas, il est quand même utile d’utiliser un métal d’apport. Ce dernier doit impérativement être de la même nature que le métal constituant les éléments à souder.

Les différentes étapes à suivre pour réaliser un brasage

  • La première chose à faire est de bien nettoyer les éléments à assembler. Utilisez un abrasif afin de débarrasser les surfaces concernées de toute trace de rouille.
  • Vous devez ensuite appliquer du flux sur les éléments à assembler. Pour faciliter l’opération, utilisez un pinceau.
  • Placez les pièces à assembler côte à côte en tenant compte du résultat voulu. Pour faciliter l’opération, vous pouvez les immobiliser à l’aide d’un étau. Dans le cas où vous travaillez à proximité d’un mur ou d’un objet, ce dernier doit impérativement être protégé à l’aide d’un pare-flamme.
  • Si vous avez utilisé un étau, sachez que ce dernier doit être protégé. Il en est de même pour les éléments à souder. Pour cela, vous devez utiliser des fragments de métal (l’aluminium et le plomb sont recommandés).
  • Vous pouvez maintenant mettre l’appareil à souder en marche et faire une mise au point de la flamme afin d’obtenir l’intensité souhaitée.
  • Une fois que l’appareil à souder est bien réglé, vous pouvez procéder à la soudure. Les différentes pièces à souder sont réchauffées jusqu’à obtention d’une couleur bien précise : le cuivre doit prendre une couleur rouge prononcée tandis que le fer et l’acier doivent prendre une coloration légèrement rouge.

Des précautions doivent être prises suivant que le brasage est tendre ou fort

Si vous effectuez un brasage tendre, la flamme doit être retirée des éléments à souder dès que ceux-ci affichent la couleur recherchée. Il faut ensuite placer le métal d’apport, en l’occurrence l’étain, entre les deux pièces à souder. Vous devez exercer une pression jusqu’à ce qu’un cercle dur apparaisse autour de la jointure de ces derniers.

Si vous réalisez un brasage fort, la baguette devra être placée avec précision sur la jonction des deux pièces à souder. Parallèlement, ces dernières doivent toujours être chauffées en prenant soin d’éviter que la baguette ne soit atteinte par la flamme.

 
Les niveaux à bulle
Les niveaux à bulle sont indispensable dans les différents travaux de construction. Simple à manier, leur principe, commun à tous les modèles existants, est facile à comprendre et à maîtriser. Existant ...
La soudure à l’arc
La soudure à l’arc fait partie de la catégorie des soudures autogènes. Elle est adaptée aux travaux courants comme le montage de la serrurerie mais convient également pour la soudure d’éléments ...
Comment choisir son perforateur
Le premier paramètre à prendre en compte dans le choix d’un perforateur est son utilisation. En effet, plusieurs modèles existent sur le marché qui répondent à différents types de besoins. La puissance ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures