Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Avec sa machine à bois on peut créer et fabriquer ses propres meubles ou construire son escalier

Beaucoup de bricoleurs rêvent de fabriquer eux mêmes leurs meubles en bois, c'est tout à fait possible avec des outils manuels ou electro-portatif mais on atteindra vite les limites afférentes à ce petit matériel, alors pour concrétiser vos idées créatrices (ou pour rénover votre maison de campagne à votre goût), vous avez décidé de franchir le pas et d'acquérir une machine à bois. L'acquisition d'un tel outil ne doit pas se faire à la légère, l'investissement n'est pas mince, ce doit être murement réfléchi et nous espérons que les quelques conseils qui suivent vous aideront à prendre la bonne décision.

Le choix d’une machine à bois se fait en fonction de l’usage que l’on veut en faire et bien sur de son budget. Il existe deux principales sortes de machines à bois : les appareils compacts qui possèdent toutes les fonctions en un seul bloc et les machines qui ne possèdent qu’une fonction par élément que l’on peut acheter séparément comme par exemple la raboteuse.

Fonctions d’une machine à bois

Il est bon de rappeler tout ce qu’on peut faire avec une machine à bois :

  • Scier : couper les morceaux de bois avec précisions avec des angles de coupe différents
  • Dégauchir : les planches cintrées ou tordues deviennent droites
  • Raboter : les bois sont lissés par la raboteuse et leurs sections deviennent uniformes
  • Rainurer : faire des rainures
  • Mortaiser : tailler les mortaises pour les assemblages
  • Tenonner : confectionner les tenons, aussi pour assembler
  • Feuillurer : faire des feuillures
  • Moulurer : faire différentes moulures décoratives

Ma première machine à bois

Si vous n’avez jamais touché à une machine à bois, votre première devra être simple d’utilisation et présenter un maximum de sécurité, il ne faudra pas non plus y mettre trop d’argent, car il se peut que finalement elle ne vous satisfasse pas. Pour vous faire la main, vous pouvez opter pour un matériel d’occasion, mais dans ce cas faîtes très attention de ne pas acheter une machine trop vieille qui ne pourrait pas présenter toutes les sécurités nécessaires, le mieux est de l’acheter chez un marchand spécialisé. La plupart de ceux qui achète une première machine prenne goût au travail du bois et font l’acquisition ensuite d’une machine plus complète, plus professionnelle.

En premier lieu il faut vous assurer que vous avez suffisamment de place dans votre atelier, une surface de 6m par 4m est un minimum pour une machine standard ce qui vous permettra de travailler des planches de 2,5m. N’achetez pas une machine si c’est juste pour construire une étagère, pour rentabiliser ce genre d’outil, il faut avoir des objets conséquents à fabriquer ; par exemple la construction d’un escalier quart tournant rentabilisera déjà en grande partie votre machine à bois. Si vous attaquez la rénovation d’une maison, n’hésitez pas à acheter un machine à bois, elle vous sera utile tout les jours.

Matériels annexes

Des investissements supplémentaires seront indispensables : vous verrez dès les premier temps d’utilisation de votre machine à bois qu’un aspirateur spécialisé est indispensable, sinon votre atelier sera vite envahi de sciure et de copeaux ; l’achat d’une scie à ruban est facultatif, beaucoup de bricoleurs s’en passent. Si vous travaillez des bois un peu longs, il faudra faire l’acquisition de servantes (au moins 2) et une paire de tréteaux seront très utiles. Il va sans dire que tout une gamme de petits matériels et outils à main sont également obligatoires : un jeu de ciseaux à bois, maillets, marteaux, tournevis, scies égoïnes, rabots manuels, râpes à bois, mètre à ruban, niveau à bulle, règle d’au moins 2,5 m, crayon de menuisier, équerre, pied à coulisse, pierre à aiguiser (pour les fers de la machine), chevilles de bois, clous et vis à bois...Pas indispensables, mais parfois bien pratiques, quelques outils électro-portatif doivent figurés en bonne place dans votre atelier : une scie circulaire, une ponceuse à bande, une perceuse à colonne, une ponceuse d’angle, une défonceuse et une perceuse portative. Ensuite, n’oubliez pas qu’il faut traiter, décorer, entretenir les objets en bois que vous avez construits, il faut donc toute une série de produits comme les vernis et lasures, des peintures et différentes teintures pour bois, des produits de traitement (insecticide, fongicide), des mastics spécial bois et enfin les pinceaux et spatules pour les appliquer. Il faut acheter ces produits au fur et à mesure de leur utilité, votre stock se constituera petit à petit.

La sécurité

Il faut toujours être très calme et en pleine possession de ses moyens au moment de se mettre au travail sur sa machine à bois, ne l’utilisez jamais après avoir pris de l’alcool ou des stupéfiants, ou si vous êtes fatigué ou énervé. N’oubliez pas que la moindre seconde d’inattention peut vous couter un doigt ou plus. Les machines modernes sont pourvues de toutes les sécurités possibles, mais il ne faut jamais perdre de vue que ces appareils sont pourvus d’objets coupants qui tournent à plus de 3500 tours par minute, ils peuvent donc être dangereux, il faut toujours être attentif à son travail, interdire l’atelier aux enfants et aux animaux familiers (chiens et chats), mettre des gants et des lunettes de sécurité et afin de bien voir ce que vous faîtes, votre atelier doit être parfaitement éclairé. Avant de démarrer la machine toujours vérifier plutôt deux fois qu’une que les outils sont bien serrés, que tout est parfaitement en place, qu’il n’y a rien sur et autour de la machine qui pourrait gêner le travail et quand vous avez terminé votre séance de bricolage mettez toutes les sécurités en position off et débranchez la machine.

 
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures