Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

On utilisera pas la même échelle pour changer simplement une ampoule ou une tuile sur un toit

Une échelle est un outil indispensable pour atteindre des objets placés en hauteur ou pour travailler sur une gouttière ou sa toiture en toute sécurité. Elle a pour proches parents l’escabeau et l’échafaudage qui ont en gros les mêmes facultés, même si ils s’utilisent différemment. Il existe plusieurs sortes d’échelles qu’il faut connaître pour pouvoir en choisir une qui corresponde à l’activité de bricolage la plus fréquente à laquelle on s’adonne et qui présente des garanties de sécurité maximales. Alors, quelle échelle choisir et comment l’utiliser ? Suivez le guide !
Le pistolet à air comprimé
Comment réussir une peinture avec un pistolet à air comprimé ? Nous vous invitons à découvrir les différentes ...
La soudure électrique à l’étain
La soudure électrique est un procédé couramment utilisé dans les travaux de bricolage. Il s’agit d’assembler ...
Choisir la bonne pince
Cet article vous invite à découvrir les points importants à prendre en considération avant de se lancer dans ...

On peut penser que l’échelle est l’un des premiers outils que les humains ont inventé pour faciliter leurs déplacements ...dans les arbres ! Son principe est simple : permettre l’élévation par le biais d’une succession de marches associée à une rampe à laquelle l’utilisateur peut se tenir. Si, autrefois, l’échelle était toujours construite en bois, les progrès de la technologie et l’apparition de nouveaux matériaux ont permi la création de nouveaux modèles plus ergonomiques plus légers et plus solides. Idem pour les escabeaux et les échafaudages qui retrouvent aujourd’hui une seconde jeunesse dans le rayon bricolage.

Les différentes sortes d’échelles

Il existe une multitude de sortes d’échelles, dont les plus connues sont :

  • l’échelle simple qui est constituée par un seul plan et qui est en général utilisée posée contre un appui vertical, un mur par exemple
  • l’échelle de toit
  • l’échelle télescopique
  • l’échelle transformable qui peut être utilisée dans diverses positions, à la manière d’un escabeau ou d’un échafaudage. Ce type d’échelle est souvent muni de plusieurs niveaux qui permettent de les régler par rapport au plan de travail, avec une hauteur réglable qui est très pratique à utiliser
  • l’échelle coulissante manuelle ou munie d’un système de cordes et de poulie qui permet d’ajuster sa hauteur à celle de l’objet qu’on désire atteindre, dotée d’une grande hauteur elle est utilisée généralement en extérieur
  • l’échelle articulée peut être auto-stable, c’est-à-dire qu’elle ne requiert aucun appui particulier, écarteur de mur ou plateforme
  • l’échelle pour escalier
  • l’échelle escamotable
  • l’échelle isolante
  • l’échelle crinoline
  • l’échelle monte-charge
  • l’échelle laveur de vitre
  • l’échelle fruitière
  • l’échelle aérienne
  • l’échelle de piscine
  • l’échelle plateforme
  • l’échelle sur mesure

Avant de choisir une échelle en particulier, il faut savoir que celles à base évasée sont gages de sécurité et sont les seules à être conformes aux normes françaises. Les échelles à base rapportée sont plus instables et, avec elles, les chutes sont plus fréquentes. Pour bien positionner une échelle en appui, il faut veiller à ce qu’elle ne soit ni trop proche ni trop éloignée du support vertical. L’utilisation d’un niveau à bulle peut aider à trouver la position, mais une technique simple consistant à se tenir debout devant l’échelle, bras tendus et pieds biens à plat, peut aussi servir à déterminer la bonne inclinaison. Si l’échelle doit être transportée d’un endroit à l’autre, veiller à toujours bien la caler sur l’épaule, inclinée vers l’avant avec, de préférence, un bras engagé dans un montant pour lui assurer un bon maintien. Sur le toit d’un véhicule, elle doit être solidement attachée à une glissière. Sa longueur ne doit pas dépasser celle du capot, ni dépasser de plus d’un mètre celle de la malle arrière. Sa présence doit toujours être signalée par un bandeau ou un dispositif réfléchissant qui lui sera attaché, surtout en pleine nuit. Toutes ces précautions sont utiles pour éviter les accidents.

Les différentes sortes d’escabeaux

A l’inverse des échelles, il n’existe pas un grand choix d’escabeaux. Les plus communs sont les escabeaux ménagers qui sont souvent dotées de marches rivetées antidérapantes, d’une petite tablette sur laquelle les outils de travail peuvent être posés, et de pieds ou patins antidérapants. Il y a ensuite les escabeaux semi-professionnels qui sont conçus pour des travaux plus élaborés que les tâches ménagères et qui peuvent notamment supporter de lourdes charges. Idéals pour le bricolage, ils sont équipés de marches barreaudées à la manière d’un barreau d’échelle au lieu de simples marches rivetées. Enfin, il y a les escabeaux professionnels qui sont faits pour être utilisés de façon intensive, et pour la réalisation de tâches répétitives. Leur solidité est renforcée par l’ajout d’un tube traversant et des pièces anti-rotation, mais aussi par la présence d’articulations et de plateformes consolidées. Entre échelle et escabeau, le choix est souvent difficile mais il dépend du type d’activité à laquelle on veut s’adonner.

Les différentes sortes d’échafaudages

Il existe deux grands types d’échafaudages : les échafaudages domestiques et les échafaudages professionnels. L’usage des premiers est réservé aux particuliers et ils sont souvent moulés dans de l’aluminium. Leur principal avantage par rapport aux échelles et aux escabeaux est qu’ils permettent de disposer d’une large surface de travail sans montées et descentes incessantes. De plus, la plateforme pour poser les outils est plus grande et l’échafaudage, très facile à monter, peut aussi bien s’utiliser en extérieur qu’en intérieur. La hauteur de travail permise par les échafaudages domestiques oscille souvent entre 3 et 5m et il faut vérifier avant l’achat que l’installation comporte tous les éléments de sécurité nécessaires : stabilisateurs, rattrapages de niveaux, roulettes, etc. Les échafaudages professionnels sont quant à eux beaucoup plus élaborés car ils doivent être plus mobiles et plus résistants à l’usure que les échafaudages domestiques. Dans tous les cas, mieux vaut opter pour une installation qui se monte facilement, du type « mains automatiques », au lieu du traditionnel système à vis. La norme en vigueur pour les échafaudages professionnels roulants est la norme HD 1004 (EN 1004) à laquelle il faut toujours se conformer par souci de sécurité.

Le tout en un

Pour ses travaux de bricolage, pourquoi ne pas choisir un appareillage multi-fonctions, il existe sur le marché des échelles qui peuvent se transformer en escabeau ou en petit échafaudage. Ces échelles, généralement fabriquées en aluminium ou en alliage léger sont composées de trois brins principaux de 2 à 4 mètres démontables et d’une série d’accessoires permettant la transformation en échafaudage.

 
Choisir un compresseur
Il existe différents types de modèles de compresseurs sur le marché. Comme son nom l’indique, un compresseur comprime l’air à travers différents systèmes, cet air est ensuite utilisé pour alimenter ...
Choisir le bon rouleau à peinture
Il existe des dizaines de rouleaux à peinture sur le marché, chacun est propre à une peinture et à un revêtement particulier. Avant d’entrer dans les détails, gardez toujours à l’esprit ces deux ...
Composer sa boîte à outils
Pour l’apprenti-bricoleur, composer sa boîte à outils c’est découvrir ce qu’est un tournevis pozidriv, une scie à dos ou une fausse équerre ! L‘important n’est pas d’acheter tous les outils qui existent ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures