Le site du bricolage
Voir la liste des Magasins de bricolage en France

Raboter avec un rabot électrique, un travail à la portée des amateurs de bricolage

Raboter avec un rabot électrique facilite beaucoup le travail du bois mais nécessite cependant certaines précautions. En effet, il faut tenir compte de plusieurs facteurs comme le profil des fers utilisés qui doivent correspondre au façonnage correspondant, que ce soit le dégrossissage, le rabotage des feuillures ou des chanfreins etc., l’apparence du bois voulu ou encore la densité du bois. De plus, cet appareil électrique doit être manié avec prudence, surtout s’il est utilisé en poste fixe sans oublier que le bois peut éclater pendant l’opération si la profondeur du rabotage est trop grande. Ainsi, la connaissance des nombreuses techniques de rabotage est utile pour le manier efficacement.
Choisir le bon multimètre
L’achat d’un multimètre est quasi obligatoire pour les électriciens amateurs qui veulent s’atteler aux ...
Le pistolet à air comprimé
Comment réussir une peinture avec un pistolet à air comprimé ? Nous vous invitons à découvrir les différentes ...
Choisir un compresseur
Un compresseur est une machine qui fabrique de l’air comprimé, ce dernier est utilisé comme énergie par ...

Utilisé pour des travaux de dégrossissage du bois comme l’affinage de solives et l’équarrissage des poutres, ainsi que pour des travaux de finition et d’ajustage tels que le dressage des chants, le chanfreinage des arêtes ou le feuillurage des angles, le rabot électrique est équipé d’un système d’évacuation de copeaux, d’une semelle d’attaque avec rainure en V pour effectuer les chanfreins, d’une prise d’aspiration, d’un réglage de profondeur de travail et d’un système de protection. Il peut également être utilisé en poste fixe sur un socle de rabotage. Toutefois, quelques connaissances sur les fers à utiliser, la préparation du rabot et le système de rabotage lui-même sont nécessaires.

Le choix des fers à installer sur le rabot électrique

Le rabot électrique utilise des fers ou couteaux réversibles dont le tranchant ou le profil doit être adapté et réglé selon le type de finition, le travail à effectuer et la densité du bois.

  • Pour les panneaux stratifiés, les panneaux de particules, les contreplaqués et les lattés… en bois massif, on utilise des fers carbures HM (non réaffûtables) à profil droit pour dresser les feuillures, les chanfreins ou les chants. Ceux à profil arrondi servent quant à eux, pour dresser les larges surfaces sans laisser de marque sur le bois. L’utilisation de ces fers HM ne nécessite aucun réglage ultérieur après le pré ajustage de leur hauteur.
  • Pour façonner les poutres, les planches, les solives… en bois massif tendre ou dur, on emploie les fers aciers HSS (réaffûtables) à profil droit pour dresser les feuillures, les chanfreins ou les chants. Ceux à profil ondulé servent pour le riflage gros ou fin, selon l’« effet rustique » désiré. Lors de cette opération, le profil ondulé des fers à rifler doit affleurer au niveau de la semelle.

La préparation avant le rabotage

Avant de raboter, il est indispensable de préparer le rabot. Pour cela :

  • Nettoyez chaque mâchoire de serrage et placez les fers. Le biseau doit être situé à l’arrière car les fers tournent dans le sens contraire de celui des aiguilles d’une montre.
  • Effectuez le serrage des boulons de blocage des mâchoires successivement et uniformément.
  • Vérifiez que les fers soient bien alignés latéralement et assurez-vous qu’il n’y a aucun point de frottement.
  • Effectuez le contrôle du parallélisme après le réglage de la hauteur des fers aciers HSS. Le tranchant des fers ne doit pas dépasser le niveau de la semelle, excepté pour les fers à profil ondulé.
  • Réglez ensuite la profondeur de rabotage en ajustant la hauteur de la semelle d’attaque. Pour cela, tenez compte de la densité du bois : plus il est dense, plus il est dur, alors la profondeur de rabotage doit être réduite.

Une fois le matériel réglé, il faut vérifier que le bois à raboter ne comporte aucun obstacle, et il faut enlever s’il y a des vis, des clous plantés. Après quoi :

  • Fixez fermement le bois à raboter sur un plan stable afin d’éviter qu’il vibre ou fléchit.
  • Lors de sa fixation, le bois à raboter doit être protégé des traces de serrage (presses, étau, ou serre-joints). Ainsi, interposez des cales entre le bois à raboter et le plan de travail.
  • Préparez le bois à raboter en décapant les éventuels vernis ou peintures qui peuvent encrasser rapidement les fers et séchez-le afin d’être dépourvu de toute humidité.
  • Avant de raboter, contrôlez la mobilité des systèmes de protection, la fixation des fers et l’ensemble des réglages du rabot.

Le rabotage

Après les préparations, le rabotage proprement dit peut être effectué. En général, on opère de la manière suivante :

  • Tout en maintenant à niveau le « talon » du rabot, posez la semelle d’attaque sur le bord du bois à raboter puis attendez que les fers soient à leur vitesse maximale.
  • En se servant des deux mains, maintenez fermement l’appui de la semelle en contact avec la surface de rabotage.
  • Effectuez des passes en avançant régulièrement sans interrompre la progression du rabot et sans exercer une pression excessive. Le sens du rabotage doit être celui du fil du bois, avec une faible profondeur de rabotage, afin d’éviter les éclats.
  • A la fin de chaque passe, afin de ne pas arrondir l’extrémité du bois, le mouvement doit être prolongé en maintenant à niveau le « nez » du rabot.

Les différentes façons de raboter

A chaque type de travail correspond un système de rabotage :

  • Pour le dressage d’un chant, le guide parallèle doit être réglé en fonction d’une largeur de rabotage. Celle-ci doit être légèrement supérieure à l’épaisseur du bois.
  • Pour raboter un bout de bois, commencez de l’extérieur vers le centre, par chacune de ses extrémités ou fixez un « martyr » (de même épaisseur que le bois) avec un serre-joint pour doubler l’un des côtés du bois pour éviter son éclatement.
  • Pour raboter une feuillure, le guide parallèle et la butée de profondeur de feuillure doivent être utilisés simultanément. Toutefois, contrôlez l’alignement latéral des fers qui doit être sur l’embase de la semelle.
  • Pour chanfreiner, la rainure en V de la semelle doit être ajustée sur l’arête du bois. Ensuite, utilisez le guide angulaire (inclinable à 45°) et parallèle pour approfondir le chanfrein en effectuant plusieurs passes.

Quand on travaille avec un socle de rabotage, le rabot sera placé en position inversée. Avant de commencer tout travail, il est impératif de contrôler l’ensemble des dispositifs de sécurité (interrupteur normalisé, système de protection). En effet, l’utilisation en poste fixe doit se faire dans d’irréprochables conditions de sécurité comme le port de gants et de lunettes et requiert aussi une certaine expérience.

Complément d'information
Fiche © Castorama
© Fiche Castorama Fiche pratique raboter avec un rabot électrique Fiche pratique raboter avec un rabot électrique
 
Choisir le bon marteau
Le marteau compte parmi les outils dont un bricoleur ne peut se passer. Contrairement à ce que l’on serait tenté de croire, le marteau ne s’utilise pas uniquement pour clouer ! On peut faire appel à ...
Choisir un groupe électrogène
Un groupe électrogène est un matériel qui peut fournir de l’énergie électrique et fonctionne de manière autonome. Il est très utile pour ceux souhaitant travailler sur un projet de bricolage sans jamais ...
Les différentes sortes d’échelles
Une échelle est un outil indispensable pour atteindre des objets placés en hauteur ou pour travailler sur une gouttière ou sa toiture en toute sécurité. Elle a pour proches parents l’escabeau et ...
 
 

Merci de respecter le ©Copyright 2007-2014
Textes protégés par Copyscape.Com
Celebrities pictures